Régions

Infrastructures – Appel à entreprises pour le projet « Miami »

Un avis d’appel à manifestation d’intérêt d’entreprises de génie civil spécialisées en travaux maritimes est lancé. La phase Une du projet présidentiel « Miami », relatif aux travaux d’aménagement du bord de mer de Toamasina, est lancée.

Prévu aboutir en juin 2021, comme l’a annoncé le Président de la République, Andry Rajoelina en novembre dernier, le projet visant le développement du tourisme et de l’industrie, du sport et des loisirs dans la ville de Toamasina, passe ainsi au stade de démarrage. La première phase du projet « Miami » correspond aux travaux de soutènement et d’assainissement des quais de promenade « Neptune-Hôpital Be ». La Société du port à gestion autonome de Toamasina (SPAT) recherche des entreprises expérimentées en aménagement d’infrastructures similaires.
« En tant que société appartenant à l’État, il est normal que la SPAT soit le partenaire de ce projet présidentiel », explique Christian Eddy Avellin, directeur général de la SPAT. « Cette sélection d’entreprises fait partie de la Responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) de la SPAT », ajoute-t-il. Les travaux de réhabilitation de 7 km de rues dans la ville du Grand port, en 2012, ou encore la réhabilitation de l’Hôtel de ville et du Centre régional de la Jeunesse et des sports sont à mettre à l’actif de la SPAT, dans le cadre d’une RSE.
«Le projet Miami comporte différentes phases. Cette première étape concerne la mise en œuvre d’ouvrages de soutènement en béton armé, d’ouvrages d’assainissement et d’équipements, ainsi que d’ouvrages en maçonnerie au niveau de l’hôtel Neptune et de l’hôpital », détaille le DG de la SPAT.