Accueil » Editorial » Impair Noël
Editorial

Impair Noël

Doit-on fêter Noël avec fastes et paillettes ? Les avis divergent. D’aucuns affirment que Noël est la seule occasion pour apporter de joie dans les foyers. Il faut ainsi mettre le paquet pour que la population puisse célébrer Noël dans l’euphorie et la dignité. Ce n’est pas parce qu’il y a des difficultés qu’on va se priver de la plus grande fête l’année. Une année sans Noël n’aidera pas à résoudre tous les problèmes vieux de plusieurs années. Et puis la population a toujours besoin de jeux quelle que soit la difficulté selon la formule bien connue des stratèges politiques, pan et circences . Un besoin humain universel indispensable pour l’équilibre spirituel. Ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on doit être privé de délassement. Le stade Barea est un investissement pour le développement de tout homme et de tout l’homme plutôt qu’un investissement financier censé devoir apporter une rentabilité. Mais il faut dire également que le développement n’est pas tout ce qui scintille. Qu’il y d’autres priorités, d’autres problèmes qu’on doit résoudre dans l’urgence. La protubérance affublée dans la célébration de Noël peut choquer certaines personnes ici comme ailleurs. On oublie souvent l’être au profit du paraître, l’essentiel à l’avance de l’accessoire. Les grands bâtiments, les infrastructures d’avant-garde, les beaux stades ne traduiront pas le développement tant que le niveau de vie de la population reste insignifiant. L’essentiel est que le message originel de Noël reste dans tous les esprits et qu’il ne soit pas détourné. C’est un message de paix, de solidarité et d’espoir. Hélas plus les années avancent, plus le message est dénaturé par les besoins de la croissance économique, par l’avancée de la technologie ou tout simplement par la cupidité humaine.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter