Accueil » A la une » Crash d’un hélicoptère – Le corps du pilote retrouvé au large de Foulpointe
A la une Politique

Crash d’un hélicoptère – Le corps du pilote retrouvé au large de Foulpointe

Le colonel Rakotomiliarison était un brillant officier promis à un grand avenir.

Un peu plus de trois jours après l’accident d’hélicoptère au large de Fenoarivo Atsinanana, le corps du colonel Hery Rakotomiliarison a été retrouvé, hier. Le courant l’a porté jusqu’à une plage près de Foulpointe.

L’armée de l’air malgache perd un de ses meilleurs pilotes. Ces mots sont ceux du général retraité Béni Xavier Rasolofonirina, ancien ministre de la Défense nationale. Des mots dits dans sa publication en hommage au colonel Hery Rakotomi­liarison, commandant de la Base aérienne 213 d’Ivato, sur sa page Facebook, hier.

L’information que les sauveteurs, le commandement des Forces de défense et de sécurité (FDS), et les autorités étatiques redoutaient est tombée, hier, peu après 14 heures. Le ministère de la Défense nationale a partagé une communication indiquant que le corps sans vie, du colonel Hery Rakotomiliarison a été retrou­vé à 13 heures 50 minutes.

Il a été transporté par le courant et rejeté par les eaux sur une plage d’une localité nommée Andrafeta, sise dans la commune rurale de Foulpointe, à plusieurs kilomètres du point de chute de l’appareil.

Le colonel Rakotomi­liarison a été le pilote de l’hélicoptère qui s’est écrasé dans les eaux au large de Fenoarivo Atsinanana, lundi soir. Le général Serge Gellé, secrétaire d’État à la gendarmerie nationale, et le désormais sous-lieutenant Laitsara Jimmy Andrianarison, mécanicien de l’armée de l’air, qui s’en sont sortis sains et saufs, mardi, faisaient partie des passagers.

De même que feu le colonel Olivier Andrianambinina, directeur de sécurité à la primature, dont le corps sans vie a été retrouvé, mercredi après-midi.

Jusqu’à hier, il a été le seul des quatre personnes à bord de l’aéronef à ne pas avoir été retrouvé. « Jusqu’au bout, nous avons gardé l’espoir de le retrouver vivant », confie une source militaire.

Un pilote hors pair

Le fait que son sac à dos, contenant ses effets personnels, ait été retrouvé à l’embouchure à l’Est d’Ampasina Maningory, une commune rurale dans le district de Fenoarivo Atsi­nanana, mercredi matin, a conforté l’optimisme des équipes de recherche et du commandement militaire.

Avec des pêcheurs locaux comme éclaireurs, les recherches pour retrouver le colonel Rakotomiliarison ont été incessantes. Les seuls moments de pause étaient pour laisser s’apaiser les sautes d’humeur de la météo. C’était la mobilisation générale pour les entités au sein des FDS.

Outre un hélicoptère, les zodiacs et les vedettes, les avions CESSNA de la Base aérienne 213 ont, également, été mis à contribution pour renforcer les recherches. À 13 heures 50 minutes, hier, cependant, la réalité a brisé l’espoir qui motivait les sauveteurs.

Ce sont les pilotes officiers qui ont été sous son commandement à la Base aérienne 213 qui ont retrou­vé le colonel Rakotomilia­rison. Ils ont repéré et ensuite identifié la dépouille de leur chef de corps lorsqu’ils ont survolé le secteur où se trouve la plage d’Andrafeta, à bord de leur CESSNA.

Encore habillé par sa combinaison de pilote de l’armée de l’air, gardant son brodequin au pied gauche et le pied droit déchaussé, l’officier supérieur était face contre terre, baignant dans quelques centimètres d’eau de mer sur la plage.

À l’annonce de la découverte du corps sans vie du colonel Rakotomiliarison, les hommages ont inondé les réseaux sociaux. Issu de la 26e promotion de l’Aca­démie militaire (ACMIL), à Antsirabe, ceux qui l’ont connu mettent en exergue sa discrétion, mais surtout ses compétences. Une compétence soulignée par le général Gellé, lors de ses interviews suivant le drame de lundi soir.

Un des plus jeunes chefs de corps de l’armée, le colonel Rakotomiliarison a été un pilote hors pair avec plusieurs vols en hélicoptère à son actif. Il a fréquemment été sollicité pour les déplacements officiels d’autorités étatiques. Les opérations de sauvetage font, également, partie de sa panoplie de compétences.

Le public a pu découvrir toute l’étendue de son talent lors d’une mission de sauvetage des victimes des intempéries, à Mahajamba, dans la région Sofia, en 2019. Il avait effectué un vol stationnaire de plusieurs minutes à quelques centimètres d’un toit en chaume d’une habitation afin de sauver les habitants d’un village inondé.

Conduire une délégation gouvernementale et participer aux premières manœu­vres de reconnaissance pour le sauvetage des naufragés du bateau Francia est donc la dernière mission du colonel Rakotomiliarison. Sa dépouille a été transportée à Toamasina, hier, en fin d’après-midi, avant de rejoindre Antananarivo. Une cérémonie funéraire militaire est prévue, ce matin, à la base aérienne 213, en présence du président de la République.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter