Accueil » Social » JIRAMA – Les longues coupures reviennent dans la zone Sud
A la une Social

JIRAMA – Les longues coupures reviennent dans la zone Sud

Des agents de la Jirama s’activent aux réparations des machines.

Le Sud du réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA) a subi des longues coupures d’électricité. La Jirama évoque une panne technique.

La frustration des clients de la Jirama dans la zone-Sud du Réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA) est à son comble. Ils sont frappés par de longues coupures de courant, presque quotidiennement, ces derniers jours. «L’électricité est, de nouveau, coupée, alors qu’on vient de sortir de plusieurs heures de coupure», assènent des habitants d’Itaosy, hier matin, les nerfs à vif. Ils ont enduré près de 4 heures de coupure, dans la matinée d’hier. Dans la région d’Itasy, la coupure aurait duré plus de 24 heures. «La Jirama n’imagine pas les répercussions de ces coupures sur nos vies. Opérateur web à domicile, je n’ai pas pu livrer à temps mes commandes, à cause de ces longues coupures», s’est plaint Dera, un habitant d’Itaosy.

La Jirama explique ces longues coupures de courant dans la zone Sud, par une panne technique. «Le disjoncteur du transformateur de la sous-station Tanà-Sud à Anosizato a été détruit, après les précipitations qui se sont produites, hier (ndlr : mardi). Les techniciens ont essayé de le réparer depuis cette nuit, mais ils n’ont pas réussi. On doit le remplacer. Cela va, donc, générer des perturbations de la distribution d’électricité jusqu’à Soavinandriana Itasy.», explique un technicien au sein de la Jirama.

L’approvisionnement en électricité est «revenu à la normale», hier vers midi à Itaosy. Pour des clients de la Jirama, les responsables de cette compagnie nationale d’Electricité et d’eau cherchent toujours des excuses pour dégager leur responsabilité. «Si ce n’est pas la foudre, c’est la période d’étiage, ou la pluie, ou la destruction d’un appareil ou encore l’usure», ironisent-ils. Jeudi dernier, les habitants de la zone-Sud du RIA, d’Alakamisy-Fenoarivo jusqu’à Soavinandriana Itasy, ont enduré plus de 48 heures de coupure, car la sous-station à Anosizato a été frappée par la foudre.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Jirama=nul menteur
    PDT=nul menteur
    Gouvernement=nul menteur
    Députés=nul menteur
    Sénateurs=nul menteur
    etc,etc…………
    Madagascar =nul menteur corrompu sous développé ( et pas en voie de développement)

  • Bonjour, MAIS POURQUOI LE GOUVERNEMENT S’OBSTINE – T – IL A MAINTENIR CES BANDES D’INCOMPETENTS EN PLACE? Là Mme le MFB vient d' »octroyer » une somme astronomique à la JIRAMA, une fois de plus ou mille fois de plus. Même scenario avec AIR MAD dans le temps. Les eternels « ampiana ». Mais tant que le pays est dirigé par des incompétents, et indécis, je suis désolé, on restera (non! la populace restera ainsi jusqu’à jusqu’à…) ainsi. Tout le temps en vol sans visibilité voire une vigie réduite! Mais un peu de courage! Giclez nous ces i…… de leur poste et trouvez nous des valables (pas forcément des « avara-pi »). La JIRAMA, AIRMAD, et d’autres ont besoin de dirigeants compétents (sady mahay no mahasahy maneho ny heviny fa tsy baikona toy ny sarobakoly).
    Fa tea olana ve ny mampiasa solaire na eolienne e. Mba mandany vola indray mandeha dia eoah basy.
    Misaotra ary mahereza.