Accueil » Régions » BIANCO – Bilan encourageant, malgré les imperfections
Régions

BIANCO – Bilan encourageant, malgré les imperfections

Le gouverneur a insisté sur la régularisation du secteur transport public miné par la corruption.

Conformément aux exigences de la loi 2016-020 relative à la lutte contre la corruption, la direction territoriale du Bianco d’Antsiranana a présenté à la fin de semaine dernière, dans la grande salle du service de budget , son bilan de l’année 2021 en matière de lutte contre la corruption.
Lors de son intervention, le directeur territorial d’Antsiranana, Hery Dodanirina Hans, a tenu à rappeler à l’assistance composée de différentes personnalités politico- administratives de la région, qu’ il fut un temps où la lutte contre la corruption a été ébranlée au cours du parcours qu’elle empruntait.
Par conséquent, beaucoup ont remis en question l’efficacité de la lutte face aux divers déclins extrêmes dus à la perte de moralité.
Mais en tant que leader de ce combat , le Bureau Indépendant Anti-corruption, ou Bianco, a établi la MOFF ou Méthode opératoire faire-faire. Ainsi , la mise en place de cette nouvelle méthode a produit des résultats fiables, notamment en termes d’éducation et de prévention.
Pour la direction d’Antsiranana en particulier, un ajustement structurel opéré en 2020 a porté ses fruits. Citons parmi les ajustements, le redéploiement des personnels, l’augmentation des effectifs pour faire fonctionner la branche de Sambava . L’augmentation du nombre de dossiers envoyés au Pôle anti-corruption de Mahajanga en était la preuve. En 2021, il a atteint soixante dix- neuf alors qu’il n’était que de dix-huit en 2020.
En outre, l’utilisation de la technologie informatique dans le travail effectué a facilité et accéléré les tâches .
« Malgré tout cela, on estime que l’impulsion pour stopper ce fléau n’est pas encore effective . Il en est de même pour la restitution à l’Etat des avoirs obtenus de la corruption» a souligné le directeur.
En plus des éléments marquants de l’année 2021, tels que la collaboration de partenariat avec l’UNICEF, la redynamisation et l’opérationnalisation des structures de lutte contre la corruption STAC ainsi que la mobilisation directe du grand public et des leaders d’opinion, le directeur régional du Bianco Antsiranana a mis un accent particulier sur le nombre de doléances reçues en 2021.
La direction a reçu cent dix-sept doléances concernant les collectivités territoriales décentralisées, cas similaire pour la justice, quatre-vingt-quatorze touchent le foncier , soixante-et-onze la gendarmerie, trente-trois l’éducation, vingt neuf la sécurité publique. Tandis que l’ agriculture est le secteur qui a enregistré le moins (seize).
En ce qui concerne la déclaration de patrimoine, le Bianco a reçu quatre-cent trente déclarations pour six-cent soixante assujettis.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter