Accueil » Economie » Colloque international – L’exploitation des ressources stratégiques approfondie
Economie

Colloque international – L’exploitation des ressources stratégiques approfondie

Le colloque international organisé par l’université de Toliara promet d’apporter du renouveau.

L’université de Toliara organise depuis lundi un colloque international portant sur la posture universitaire face à l’exploitation des ressources stratégiques. Des analyses scientifiques intéressantes.

Une manifestation scientifique donnant tout l’honneur à l’université de Toliara. Les recherches scientifiques et le développement passant par l’exploitation des ressources stratégiques sont décortiqués à la grande salle de l’université de Toliara pendant trois jours depuis lundi. Le colloque rassemble des chercheurs, des enseignants nationaux et internationaux ainsi que l’intelligentsia de Toliara autour d’un thème à la mode, « la posture universitaire face à l’exploitation des ressources stratégiques ».

La manifestation scientifique se veut être un espace de dialogues pour revoir les théories du développement. « L’objectif est d’orienter le regard des chercheurs de toutes disciplines vers la considération du contexte local, des ressources existantes et de la souveraineté nationale, afin d’asseoir des actions de développement adaptées » lit-on dans les termes de référence du colloque international. La première journée a vu des interventions sur la réflexion à l’action ou encore la caractérisation des exploitations mixtes d’agriculture -élevage. « La potentialité possible de Madagascar vers un pays pétrolier »par l’Office des mines nationales et des industries stratégiques (OMNIS) a marqué les esprits de l’audience. Les recherches géologiques et géophysiques depuis 1962 démontrent les potentialités dont les 49852 km de lignes sismiques le long de la côte ouest.

Franchise

Il a été par ailleurs soulevé durant la deuxième journée que les ressources stratégiques ne concernent pas seulement les ressources minérales, minières, marines ou pétrolières. L’Homme étant le centre de toutes les ressources. L’environnement a été également mis en exergue en tant que domaine de la vie garantissant la faisabilité de tout projet de développement. « La biodiversité marine comme source de médicaments » par exemple a été épluchée par le docteur Santiago Buenos, un chercheur venant d’ Espagne, travaillant avec une compagnie biopharmaceutique. Suzanette Alphonsine, de l’Ecole doctorale des Lettres, humanités et indépendance culturelle de l’université de Toliara, fait des recherches sur l’Homme de l’ethnie Masikoro et ses normes coutumières dans l’utilisation des matières de construction.

Un autre chercheur de l’université de Toliara, le docteur Francis Veriza, prend une autre posture par rapport au développement « imposé » aux pêcheurs Vezo. Les ressources minérales biologiques stratégiques du Sud de Madagascar ont été mises en lumière par les professeurs Théodore Razakamanana et Mara Edouard Remanevy. Les intervenants, adoptant un franc parler, sont allés au cœur des problèmes récurrents aux recherches et développement. Les échanges ont été vifs. Ils promettent d’être encore plus intéressants ce jour avec une table ronde avec le public. Toutes les questions pourront être posées en toute « franchise», comme « la franchise universitaire », la position dans laquelle l’université se distingue. Un document stratégique sur la recherche appliquée au développement, inspiré des travaux présentés et des échanges, sortira à la suite du colloque international.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter