Accueil » Economie » Agriculture – Les calendriers adaptés au changement climatique
Economie

Agriculture – Les calendriers adaptés au changement climatique

Le  secrétaire  général  du  ministère  de  l’Agriculture et  le  directeur  général  de  la  Météorologie.

Les calendriers culturaux 2021-2022 sont sortis officiellement hier. Ce sont des calendriers qui s’inspirent des perspectives climatiques, assortis de propositions techniques pour rentabiliser au mieux les activités et les productions agricoles. Les prévisions de la saison pluvieuse émanant de la direction générale de la météorologie au sein du ministère des Transports et de la météorologie sont prises en compte.

Le ministère de l’Agriculture et de l’élevage les combine avec des données techniques relatives à l’Agriculture. Les calendriers culturaux pour cette année concernent le riz, le maïs, le haricot, l’arachide et le gingembre. Le riz pluvial par exemple peut être cultivé depuis le 21 novembre dernier e t jusqu’au 10 décembre prochain pour la région Analamanga. Les calendriers sont indiqués être disponibles en deux langues et peuvent être consultés auprès des directions régionales de l’Agriculture et de l’élevage (DRAE). Des détails ainsi que d’autres formes de recommandations agricoles peuvent également s’obtenir en appelant le service 321 de l’opérateur téléphonique Airtel.

Des techniques de culture de contre-saison jusqu’au type de semences améliorées, avec le changement climatique, y sont donnés. Le lancement des calendriers culturaux s’est déroulé à l’hôtel Ibis Ankorondrano en présence des deux ministères et des deux partenaires GIZ et Viamo. L’objectif étant de préparer les agriculteurs à la variabilité climatique, aux risques d’inondation et de sécheresse.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter