Accueil » Politique » Sénatoriales à Antananarivo – L’IRD fait corps derrière ses candidats
Politique

Sénatoriales à Antananarivo – L’IRD fait corps derrière ses candidats

Au  centre,  les  deux  candidats  en  tête  de  la  liste  IRD pour  les  sénatoriales  dans  la  province  d’Antananarivo.

Une coalition unie et univoque. C’est ce que l’entité politique « Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina » (IRD), a voulu démontrer durant une conférence de presse, hier, à son siège à l’Arena Ivandry. Une unité affirmée, notamment, autour de ses candidats aux élections sénatoriales dans la province d’Antananarivo.

C’est auréolés des députés IRD, élus dans les districts de la province d’Antananarivo et présents dans la capitale, que Sylvain Rabetsaroana et Herimanana Razafimahefa, candidats Oranges aux sénatoriales, sont apparus hier. Officiellement, le rendez-vous d’hier, avait pour objet « une présentation officielle », des deux porte-étendards de l’IRD dans la province d’Antanana­rivo. Officieusement, il était question de démontrer leur légitimité vis-à-vis de la coalition politique.

Outre les députés donc, des maires et conseillers municipaux qui composent le collège électoral, ont donc, été de la partie, hier, pour adouber la liste des candidats IRD dans la province d’Antanana­rivo. « L’objectif est de briguer les deux sièges dévolus à la province d’Antananarivo au Sénat », a été affirmé, hier.

Sans conditions

Le candidat Razafimahefa ajoute, que l’objectif est d’assurer à la formation politique au pouvoir, une majorité « afin que les institutions parlementaires soutiennent pleinement la concrétisation des « Velirano », du président de la République ». Organisée quelques jours après la confirmation de leur candidature par l’Organe d’enregistrement et de vérification des candidatures (OVEC), « la présentation officielle », des membres de la liste IRD à Antananarivo est imposée par la conjoncture au sein des Oranges.

Il se chuchote, en effet, que les deux têtes d’affiche ne feraient pas l’unanimité. Interviewé après la conférence de presse d’hier, cependant, le député Naivo Raholdina a mis l’accent sur la discipline de parti. « Nous au sein de l’IRD soutenons sans condition nos candidats comme ça a été le cas aux législatives et aux communales », affirme l’élu du cinquième arrondissement de la capitale. En marge à l’Arena, les membres de la coalition Orange approchés se sont évertués à défendre le choix des candidats dans la province d’Antananarivo.

« Ils ont reçu l’onction du président Andry Rajoelina, sinon ils ne seront pas là et nous aussi », assurent certains. D’autres voix soutiennent que « les critères de choix ont été, notamment, l’expérience et la compétence. Le but est que les sénateurs soient réellement à l’image d’une Chambre haute ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi