Actualités Economie

Tourisme – Des réservations annulées

Le ministre du Tourisme, Roland Ratsiraka annonce des cas d’annulations de réservation. Ils sont de l’ordre de 25%.

Le tourisme subit l’effet de la peste. C’est le ministre du tourisme Roland Ratsiraka lui-même qui le confirme. Des cas d’annulation de réservation ont été observés. « Les taux enregistrés sont de 10% pour le tourisme de business et 15% pour le tourisme classique », a déclaré le membre du gouvernement, hier, dans son bureau à Tsimbazaza avant d’ajouter que les sites touristiques sont, jusqu’à maintenant, épargnés par cette épidémie.
Ces déclarations ne font que confirmer les cas observés dans les agences de voyages et tour opérateurs. Des opérateurs touristiques se sont plaints des annulations de réservation au début du mois. « Pour ce mois d’octobre, 35% des réservations sont concernées », selon Rita Ravelojaona, présidente de la Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar (FHORM) dans les colonnes de L’Express le 7 octobre.

Optimisme
Malgré ces annulations, le ministre tente de rassurer les touristes et opérateurs que tout va bien dans le secteur. Il annonce la tenue des manifestations touristiques dans certaines villes du pays. Parmi elles figurent le Vez’tival à Toliara, le Lémur Trophy dans cette partie
australe de la Grande île ou encore la foire internationale d’Antsi­ranana. De quoi ranimer la destination Madagascar, qui selon lui, est ternie par cette image de la peste dans les actualités internationales.
« Il y a des touristes qui ne se sont pas découragés à venir à Madagascar. Air France et Air Madagascar affichaient encore complet le week-end dernier. C’est un bon signe. Les bateaux de croisière confirment leurs arrivées prochainement dans les ports de Toamasina et Antsiranana », a indiqué Roland Ratsiraka. Par ail­leurs, des sièges vides ont été observés dans d’autres compagnies aériennes. C’est le cas, par exemple, du vol d’Ethio­pian Airlines reliant Addis Ababa à Antana­narivo. Des sièges du Boeing 737-800 de la compagnie éthiopienne restaient inoccupés.
Le tourisme est l’un des secteurs les plus fragiles. La moindre image négative de la destination Madagascar pourrait anéantir une saison toute entière.

Lova Rafidiarisoa

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Ah ah, il a pris des cheveux blancs d’un coup.! ( à force de MENTIR et de dénigrer l’épidémie)!
    Gouverner, c’est agir mais aussi prévoir.
    Il fallait prendre des mesures dès le début, bonhomme.!