Accueil » A la une » Poursuite judiciaire – Le factum d’inculpation de Rolly Mercia oublié
A la une Politique

Poursuite judiciaire – Le factum d’inculpation de Rolly Mercia oublié

C’est  un  Harry  Laurent  Rahajason,  dit  Rolly  Mercia,  les  cheveux blanchis  qui  s’est  présenté  au  tribunal  d’Anosy,  hier.

Le procès de l’ancien ministre Harry Laurent Rahajason, alias Rolly Mercia est renvoyé au 14 octobre. La raison évoquée est l’oubli du factum d’inculpation.

Vêtu d’un costume noir contrastant avec ses cheveux blancs, une bouteille d’eau à la main, Harry Laurent Rahajason alias Rolly Mercia paraissait affaibli, hier. Escorté par des agents pénitenciers armés et cagoulés, il est entré dans la salle numéro 2 du tribunal correctionnel d’Anosy, à 10 heures. Son procès qui devait débuter à 8h 30 n’aura finalement commencé que trois heures plus tard.

« Il a maigri. Ce n’est pas le Rolly Mercia que j’ai connu auparavant. Il a beaucoup changé depuis sa détention à Antani­mora », entend-on comme premières réactions des personnes venues en masse assister au procès, hier. La famille de l’ancien ministre de la Communica­tion, ainsi que celles des quatre autres personnes inculpées dans l’affaire d’Ambohipo, survenue le 13 juillet suite à une manifestation de rue, attendaient avec impatience la décision de la Justice. Mais le procès n’aura pas lieu.

Renvoi

Après la vérification des dossiers, le juge a déclaré que le procès est renvoyé au 14 octobre. « La raison est que le procureur ou son substitut a oublié d’apposer sur la page du dossier le factum ou le manuscrit indiquant l’inculpation des accusés », explique l’avocat Eric Rafidison. Le simple défaut sur la forme constitue une cause de renvoi de l’audience d’hier.

Faute de notification préalable sur ce changement de programme, l’avocat Eric Rafidison a insisté pour la tenue du procès. « Le tribunal a reporté l’audience alors que les inculpés sont tous présents. La Justice déclare que des irrégularités sont observées sur le dossier, cela après deux mois d’emprisonnement. Et pour ces irrégularités évoquées, la faute n’est pas du côté de la partie défenderesse ».

Après la décision du report, les deux avocats de la défense ont fait leur plaidoirie pour demander une liberté provisoire de leurs clients. Une demande rejetée par la Justice après le jugement avant-dire droit rendu par le juge. Une décision qui a profondément ému les membres de famille des inculpés, en larmes et en sanglots ont, dans la salle d’audience.

Maître Eric Rafidison a fait part de ses doutes sur l’issue du procès de son client. Par le choix de la date du 14 octobre pour le renvoi du procès de Rolly Mercia, l’avocat de la défense craint une prolongation de la détention si le 14 octobre est célébré en tant que fête de la République, qui sera déclaré chômé et payé. Une date considérée par la Justice comme un jour ouvrable pour maintenir la suite du procès.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi