Social

Autisme – Niveau de stress élevé chez les parents d’enfants autistes

Une recherche en psychologie a révélé que la hausse de stress est plus élevée chez les parents d’enfants autistes. Les parents ont besoin d’accompagnement psychothérapie.

L’une des parties de recherches réalisées par Sitraka Rakotondrasoa, révèle que 79 % des parents d’enfants autistes présentent un niveau de stress élevé. Cette recherche a été parmi celles exposées hier, à l’Akademia Malagasy, dans l cadre du 1er congrès de la pratique du psychologue organisé par l’Ordre national des Psychologues de Madagascar (ONPM). Selon Koloina Andrianilaina, président de l’ONPM, les psychologues ne soutiennent non seulement les gens mais font aussi des recherches.

Sitraka Rakotondrasoa, membre de l’ONPM a essayé de trouver l’origine des stress détectés chez les parents des autistes. Elle a mis comme étude pilote, le lien entre les crises de colère et le stress parental. Elle s’est rendue dans des écoles pour rencontrer des parents d’enfants autistes et d’enfants normaux. « D’après mes recherches, un parent sur deux a une hausse de niveau de stress. Je me suis dit que c’est la crise de colère des enfants autistes qui en sont à l’origine. La raison est que les enfants autistes crient, même pendant une heure, quand ils sont en colère. Et cet état peut continuer jusqu’à l’âge de cinq ans alors que cela s’amenuise après l’âge de 4 ans pour un enfant normal. Lorsque j’ai questionné ces parents, la plupart se soucie plutôt de l’avenir de leurs enfants », souligne cette psychologue.

Accompagnement
Ainsi les parents se posent différentes questions comme « Qui pourra s’occuper de mon enfant quand je ne serai plus là ? Est-ce que cette personne saura s’occuper de mon enfant ? Est-ce-que les gens l’aimeront ? Est-ce qu’il aura des amis ? Est-ce qu’il pourra se marier et avoir des enfants ?».

Un des parents d’enfants autistes a confirmé cette recherche. « Trouver un emploi décent, savoir communiquer avec les gens, savoir agir comme les gens agissent, c’est trop stressant. De plus, affronter les jugements et les incompréhensions des gens est aussi difficile à supporter. Quand l’enfant se comporte bizarrement, je dois expliquer que mon enfant est autiste pour justifier que je ne suis pas un mauvais parent », se confie Mireille Ravaka, mère d’un enfant autiste.

D’après Sitraka Rakotondrasoa, les parents autistes se battent souvent seules pour l’éducation de leur enfant.
D’après son constat, beaucoup de femmes sont délaissées par leur mari à cause de l’enfant autiste. De ce fait, les résultats des recherches visent à accompagner les parents et à leur porter un soutien psychologique. Le groupe de parole entre parents seraient nécessaire afin de pouvoir s’entraider entre eux et pour ne pas se sentir seul. De cette recherche découle à la réflexion suivante : le besoin d’accompagnement et de soutien est destiné autant aux parents qu’aux enfants.