Océan indien

Énergies renouvelables : Maurice mise sur l’énergie verte

Une feuille de route en vue du passage progressif aux énergies renouvelables. Le temps d’ensoleillement, le débit des barrages et le volume des déchets ont été pris en compte.

RÉDUIRE la dépendance du pays aux énergies fossiles et encourager la production d’énergie verte, qui devrait atteindre 35 % d’ici 2025. C’est dans cette optique qu’un Road Map pour les énergies renouvelables 2019- 2020 a été présenté par le ministre Ivan Collendavelloo à la Cyber Tour d’Ébène, mardi dernier.

Les prévisions de cette feuille de route, préparée par le ministère mauricien de l’Énergie ainsi que des experts étrangers, sont basées sur la tendance de ces dernières années en termes de demande énergétique, de production et de données. Notamment le temps d’ensoleillement, le débit des barrages et le volume de déchets enfouis.

Pour la période 2020- 2025, le ministère de l’Énergie prévoit un investissement d’environ Rs 15 milliards (1 650 milliards ariary) pour le secteur des énergies renouvelables, a annoncé Ivan Collendavelloo mardi. Rs 7 milliards (770 milliards ariary) pour une nouvelle centrale de bagasse, feuille de canne et charbon; ou encore Rs 4 milliards (440 milliards ariary) pour la valorisation énergétique  des déchets municipaux.

Panneaux solaires

À noter que le projet Waste-to-Energy, annoncé depuis 2015, vise à transformer 1 000 tonnes de déchets en électricité par jour, pour une capacité de 20 MW. Par an, le pays génère 460 000 tonnes de déchets.

Autre projet prévu ? La rénovation du barrage de Sans-Souci pour produire 3 MW d’électricité à travers l’hydroélectrique. Le parcours énergétique du pays est décortiqué dans ce rapport. En effet, la capacité de production photovoltaïque solaire de Maurice est passée de 18 MW en 2014 à 95 MW en 2018. En 2020, elle devrait passer à 160 MW. Le ministère compte réaliser d’autres projets de fermes solaires.

Du côté de CEB (Green) Ltd, l’on affirme que des projets en ligne avec les énergies renouvelables ont été développés. Notamment le Home Solar Project, soit l’installation de panneaux solaires sur le toit, et le projet SME Solar Project, qui vise les petites et moyennes entreprises.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter