Sport

Élection FMF : Neypatraiky revient dans la course

Notre tour d’horizon des candidats à la présidentielle de la FMF se termine avec le n°5 sur le bulletin unique, en l’occurrence Neypatraiky Rakotomamonjy.

Retour en novembre 2018. Le scrutin présidentiel de la Fédération Malgache de Football se transforme en un véritable fiasco, à Sambava.

Neypatraiky Rakotoma­monjy retire alors sa candidature, invoquant « de nombreux constats de corruption et de malversations avérées par de tiers candidats ». Dix mois après, le revoilà qui revient dans le jeu. Il a hérité du n°5 sur le bulletin unique, pour le vote de ce jour à Toliara.

« Gouvernance modernisée de la Fédération, développement harmonieux et durable, promotion de la diversité et juste équilibre des ligues et sections » figurent parmi les principaux axes de son projet, dévoilé juste avant cette élection avortée de novembre 2018. Sans oublier la création d’une compétition d’élite interclubs, qui portera l’appellation de « Ligue Nationale ».

Au niveau infrastructures, Neypatraiky prévoit « la construction de centres techniques régionaux, ainsi que l’aménagement de nouveaux terrains. » L’objectif consiste à « donner l’opportunité aux joueurs de se déplacer en région, afin de disputer plus de rencontres et d’optimiser le niveau de jeu. » Coté administration, l’ancien membre du Comité exécutif de la Fédération entend lancer une vaste restructuration. Il évoque la revue des statuts et de l’organigramme de l’institution.

État-major

Sans oublier l’organisation d’un « État-major sur le football malgache » ainsi qu’une « répartition équitable des subventions du programme Forward».

Il s’agit du programme d’appui financier de la FIFA, dont Madagascar bénéficiera après le retour à la normale, c’est-à-dire après l’élection d’un président et d’un Comité exécutif en bonne et due forme