Accueil » A la une » Lutte contre la covid-19 – Un appui financier de la BAD
A la une Politique

Lutte contre la covid-19 – Un appui financier de la BAD

Etendre  les  systèmes  de  protection  sociale  pour  atténuer  le  choc  de  la  crise  figure dans  les  objectifs  du  programme  d’aide  du  Fonds  africain  pour  le  développement.

La Grande île figure dans la liste des pays bénéficiaires d’un soutien budgétaire de 39 millions de dollars de la part de la Banque africaine de développement.

La santé, la protection sociale et la relance économique. Tels sont les axes principaux de l’appui budgétaire du Fonds africain de développement (FAD), au sein du groupe de la Banque africaine de développement (BAD). Ce soutien financier sera sous forme de prêt et est destiné à renforcer la résilience économique et sociale face aux conséquences de la pandémie du coronavirus.

Madagascar, le Malawi, Mozambique et Sao Tomé & Principe se partageront un appui budgétaire de plus de 100 millions d’Unité crédit, soit plus de 120 millions de dollars. Selon un texte partagé sur Madagascar bénéficiera donc, d’un prêt à taux concessionnel d’environ 37 millions d’euro. Cette aide vise à appuyer le plan de riposte étatique à la propagation de la Covid-19. Il est surtout souligné que la priorité est de « protéger les vies, les moyens de subsistance et les emplois face à la pandémie ».

Une aide en espèces

Des mesures politiques auraient été convenues avec les États bénéficiaires de l’appui budgétaire alloué par la FAD. Elles comprennent, notamment, le renforcement du système de santé « pour faire face à la flambée des hospitalisations et l’extension des systèmes de dépistage ». Le communiqué de presse relayant l’attribution de ces aides souligne que le manque de tests de dépistage pourrait fausser la perception de l’étendue de la Covid-19 « et rendre difficile la planification d’une réouverture des économies ».

Etendre les systèmes de protection sociale, pour protéger les plus vulnérables au sein de la population, et fournir « une aide en espèces », aux micros, petites et moyennes entreprises, figurent, également, dans les mesures politiques convenues avec les pays bénéficiaires de l’aide africaine. Sur le volet économique, le soutien aux entrepreneurs, surtout, les PME est un gros point noir dans la politique de riposte au coronavirus et ses conséquences, par les autorités malgaches.

Le programme d’aide de la FAD met, aussi, l’accent sur « la protection des systèmes alimentaires et le soutien aux producteurs agricole ». Une autre faille dans la réponse économique e t sociale de l’État dans cette guerre sanitaire. Le communiqué de l’entité africaine indique, par ailleurs, que les mesures spécifiques voulues par chaque pays bénéficiaire, suivant leur plan de riposte national, doivent être « étayées par des dispositions claires pour garantir la transparence et la responsabilité dans l’utilisation des ressources ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi