Régions

Toliara – Une poussière noire pollue le fokontany de Kihembe

Le  dépôt  de  Petcoke  à  Kihembe-bas  Toliara  dit  qu’il  prend  des  mesures  face  aux poussières  noires  qu’il  dégage.

Des Tuléariens sont gênés par la propagation d’une poussière noire sortant du dépôt d’une cimenterie.

L’alerte a été donnée par les habitants du fokontany de Kihembe-bas, quartier situé du côté du port de Toliara, dans lequel se trouve un dépôt qui dégage de la poussière noire. « À cette période de l’année où le Tsioka atimo (vent du sud) souffle fort, la poussière noire dégagée par les produits stockés dans cette société, nous embarrasse au plus haut point. Tout devient noir, de nos linges étalés dehors jusqu’à l’intérieur même de nos demeures. Et ce, depuis des années », raconte Augustin Para, qui, dit-il, habite dans le fokontany depuis près de vingt ans. D’autres habitants du quartier témoignent que la poussière dégagée serait même à l’origine de nombreuses maladies respiratoires diagnostiquées sur eux.

Sur les lieux effectivement, partant du dépôt de la Logistique pétrolière menant au fokontany de Kihembe-bas, les ruelles sont noires et n’ont pas la couleur habituelle du sable constaté sur les côtes de Madagascar. Les ruelles n’étant pas goudronnées, les toits des maisons, dont la plupart sont en tôles, sont quelque peu noircies, et par la vétusté et par d’autres facteurs. Les meubles d’un ménage visité sont couverts de poussière, en effet, mais il est difficile de déterminer si c’est la poussière des ruelles ou celles des produits qui seraient stockés par la société voisine.

Coke

François Ramilison, président du fokontany de Mahavatse-ouest, quartier situé plus à l’est du dépôt, fait état de la même situation. « Des habitants sont venus se plaindre de cette poussière poussée par le vent du Sud et qui les rattrape. Et ces plaintes ont été envoyées aux diverses autorités de la région. Je suis moi-même allé voir les responsables de ce dépôt », explique-t-il.

Il s’agit, en fait, d’un dépôt de « Petcoke » ou coke de pétrole, produit utilisé par la société Holcim dans la fabrication du ciment. Le Petcoke est, indique-t-on, un coproduit des raffineries du pétrole, d’où sa couleur noire. Le produit est importé d’Afrique du Sud, et stocké à Toliara avant de rejoindre les usines de cimenterie d’Ibity à Antsirabe. « Une partie du Petcoke tombe par terre lors des chargements à bord des camions ainsi qu’à leur sortie du dépôt. C’est ce qui explique le sable noir que l’on voit dans le passage qui mène ici », explique Salim, responsable du dépôt. La circulation incessante des camions favorise l’envol de la poussière.

« Nous disposons en revanche, d’un brumisateur, c’est-à-dire une machine qui peut projeter et créer un brouillard d’eau pour atténuer les particules tombées lors des chargements. Un genre de capteur est également installé dans les fokontany pour justifier la présence réelle ou non de la poussière noire émanant du Petcoke » souligne-t-il encore. Enfin, les ruelles menant au dépôt sont prévues être revêtues en béton incessamment.