Accueil » A la une » Vohimasina Manakara – Une centaine de sinistrés après un incendie
A la une Faits divers

Vohimasina Manakara – Une centaine de sinistrés après un incendie

Les  maisons  anéanties  par  l’incendie.

Près de quatre cent quatre-vingt sinistrés ont été dénombrés suite à un incendie dévastateur qui a rasé tout un village, à Manjarivo Vohimasina, district de Manakara, dimanche.

Appel de détresse des habitants de Manjarivo Vohimasina Nord, dans le district de Manakara, qui ont perdu maisons et biens dans un gros incendie, dimanche.

Le préjudice n’a pas encore pu être évalué. Le bilan fraîchement disponible fait état de quatre cent quatre-vingt sinistrés et de quatre vingt-dix maisons consumées. Aucun blessé ni mort n’ont toutefois été signalés.

Les dégâts sont énormes. Tout est réduit en cendres. Les villageois n’ont pas eu le temps de sauver grandchose. Parmi les constructions ravagées, figurent une église et une école primaire publique.

Le feu est parti de l’habitation d’une famille commerçante vers 12h30. «On ignore encore sa véritable origine car les occupants étaient absents. Ils étaient au marché», raconte la gendarmerie d’Ampasimanjeva. D’autres sources civiles rapportent qu’une cage pour volailles est tombée sur un réchaud à charbon. Elle s’est enflammée et a provoqué l’embrasement.

Compliqué

Le vent à décorner les bœufs a favorisé la propagation rapide de l’incendie et a compliqué son extinction. En plus, les cases étaient toutes construites en bois et en feuilles. Le fokonolona a mis une heure et trente minutes pour maîtriser le sinistre. « Heureusement qu’il y a de l’eau à proximité. Ce qui nous a permis de venir à bout des flammes », raconte Pastin Njaratiana, un des sinistrés. Le brasier a balayé le village jusqu’à l’extrémité ouest.

Les vivres, le relogement, la sécurisation et la protection des sinistrés contre l’insécurité sont urgents. Le médecin général Lucien Laurel Razafitsotra, gouverneur de la région Fitovinany, a réuni les autorités locales pour en discuter.

Une délégation sera bientôt envoyée sur place pour apporter de l’aide, selon les informations communiquées.

Le district de Manakara, aussi bien en ville qu’en périphérie, est souvent le théâtre d’un incendie géant. En 2016, dix-huit maisons ont été détruites par le feu à Andranomainty, trois cent trente-cinq à Ambandrika en 2019, soixante-et-une à Ambalavero en 2021 et cette fois encore.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter