Accueil » A la une » Réformes structurelles – La Banque postale en gestation
A la une Economie

Réformes structurelles – La Banque postale en gestation

Se transformer pour ne pas être à la traîne des progrès technologiques. La Poste malgache envisage de créer une banque postale comme filiale. Une structure financière qui va la rendre plus forte.

La poste malgache se métamorphose. Pour se mettre au diapason des évolutions technologiques du moment. Aussi, le Conseil des ministres de mercredi a validé la création de la Banque postale, projet initié, présenté et défendu par le ministère du Développement numérique de la transformation digitale des postes et des télécommunications, MNDPT. « Il s’agit de franchir un palier de plus dans les mutations et les transformations numériques de la Poste malgache», explique haut responsable du MNDPT. «Si auparavant, la poste se contentait des services de messageries traditionnelles, aujourd’hui, par l’omnipotence de la concurrence, la poste se trouve dans l’obligation d’améliorer ses services, de diversifier ses offres, en suivant la demande » , explique-t-il.

Mais il reste pragmatique dans ses explications. « La mise en place d’une telle structure et outil financier ne se fera pas par une simple seule claque de la main, comme par enchantement ». Même dans les pays développés comme la France ou l’Allemagne, il a fallu du temps pour arriver à un tel résultat. Selon ses explications, le projet est même encore au stade embryonnaire, avec des discussions préliminaires de concertation avec toutes les parties prenantes.

www

En premier les dirigeants, le personnel et les syndicalistes de la Poste malgache. Il existe des questions à se poser comme la constitution du capital, ouvert ou fermé, recruter de nouveaux employés ou permuter ceux déjà en place…

Richard Ranarison, directeur général de la Poste malgache, de son côté, après une réunion à Ambatomirahavavy, a déclaré. « Tout le personnel est déjà prêt à accompagner la naissance de cette filiale ». Il n’émet aucune objection à cette configuration.

Un point est déjà acquis. Cette création nouvelle n’aboutira par une forme de privatisation. La Poste malgache sera une sorte de holding avec ses ramifications. Dont la Banque postale, un passage obligé soutient le Conseil des ministres en question, pour pérenniser les programmes de l’État, en matière de digitalisation. À travers la carte Visa epoketra qui sert le paiement des bourses des étudiants, des salaires du personnel administratif et technique des universités et bientôt les pensions des 133 000 retraités. 250 agences postales aux quatre coins du pays sont à la disposition de ces bénéficiaires des services digitaux.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter