Accueil » Social » Analamanga – Le Rotary Club apporte l’eau dans une zone reculée
Régions Social

Analamanga – Le Rotary Club apporte l’eau dans une zone reculée

L'eau sortie des kiosques est potable.

Les infrastructures d’adduction d’eau potable arrivent dans un village très isolé du district d’Ambohidratrimo. Des changements sont palpables dans ce village.

APRÈS une heure de route chaotique, et trente minutes de trajet à pied du chef-lieu de commune d’Antanetibe Mahazaza, nous arrivons dans le fokontany d’Antoby Avaratra. Un village très reculé et isolé de la région d’Analamanga, et démuni des principales infrastructures de développement. Seule une école primaire publique y est implantée.

Mercredi dernier, les villageois ont été réunis dans cet établissement scolaire, pour un grand événement : l’inauguration des infrastructures d’adduction d’eau potable, qui ont vu le jour grâce à des clubs rotariens ayant financé le projet à hauteur de 60 834 dollars. Le Rotary Club (RC) Antananarivo Anosy, le RC Karlsruhe-Baden, le RC Nancy Héré, le District 9220, le District 1930, le District 1790, la Fondation du Rotary, sont allés là où personne n’est venue. « Lorsque nous avions discuté avec nos partenaires, ils étaient convaincus qu’il faudrait faire une action dans ce village très reculé. », lance Pasca Ravelonarivo, une rotarienne.

Tous les habitants du village se sont mobilisés pour cet événement. Pour eux, c’est un grand pas vers le développement. En 70 ans d’existence, c’est la première fois qu’Ernest Rasolo­arijaona voit et utilise une borne fontaine. Il est dans tous ses états. « Ces infrastructures ont changé notre vie. Nous n’avons plus besoin d’aller dans les champs, à une dizaine de minutes du village, pour avoir de l’eau. Nous ne buvons plus d’eau non potable, non plus. », s’est réjoui ce doyen du village. Chaque village a sa propre borne fontaine. Soit neuf kiosques pour desservir huit villages, à Antoby Avaratra. Les femmes passeront moins de temps dans cette activité, et pourront se concentrer sur d’autres activités qui permettront d’améliorer leur vie familiale et leur vie communautaire. « Je consacrais au moins deux heures de mon temps à remplir notre réservoir d’eau, car il me fallait descendre et monter cette pente quatre fois par jour, pour le remplir. Depuis que cette borne fontaine est dans notre cour, je peux me concentrer plus sur les travaux dans les champs. », témoigne Mamisoa, une mère de famille.

Le maire de la commune d’Antanetibe Mahazaza, le Dr Louis Firmin Rakotonomenjanahary, a félicité ces villageois. « Le changement est notable, depuis l’existence de ces infrastructures d’adduction d’eau. Auparavant, ce fokontany était pollué. Mais je vois que cela a changé. L’hygiène et l’assainissement sont constatés. En tant que médecin, je suis émerveillé par ce changement, car l’hygiène et l’assainissement sont importants pour être en bonne santé. Continuez sur cette voie et prenez bien soin de ces infrastructures. », s’est-il adressé aux villageois. Il cherche d’autres partenariats pour implanter d’autres infrastructures d’eau potable dans les autres hameaux de cette commune rurale, d’ici l’année prochaine.

L’eau dans les treize fokontany d’Antanetibe Mahazaza

Treize des dix-neuf fokontany de la commune rurale d’Antanetibe Mahazaza, dans le district d’Ambohidratrimo ont désormais des infrastructures d’eau potable. La plupart de ces infrastructures, une priorité identifiée dans le plan communal de développement, ont vu le jour grâce à l’appui financier et technique des partenaires comme le Rotary Club, l’Organisation non gouvernementale Madhilfe. L’an dernier, les habitants du fokontany Antoby Atsimo, dans la même commune, ont bénéficié d’infrastructures d’adduction d’eau, grâce au Rotary Club Antananarivo Ainga. Pour le cas d’Antoby Avaratra, le projet consistait à l’installation d’un système d’adduction d’eau à système gravitaire, au bénéfice de près de cinq cents habitants et cent deux écoliers et quatre enseignants. « Le but principal du Rotary, c’est de cultiver l’idéal de service. Les rotariens se mettent en action pour servir autrui, promouvoir des normes de probité et faire progresser la bonne volonté ainsi que l’entente entre les peuples. ».

Les bénéficiaires des infrastructures d’eau à Antoby Avaratra.

Approvisionnement en lumière

Ce projet financé par les rotariens consiste, également, à l’approvisionnement en lumière pour la commune d’Antoby Avaratra. « Equiper tous les foyers d’une possibilité de recharge USB par lumière solaire, afin que l’apprentissage puisse encore se faire le soir ». C’est une aubaine pour ces villageois qui ne disposent pas d’infrastructure d’approvisionnement en électricité. Le projet contribuera, par ailleurs, à lutter contre la défécation à l’air libre, dans les hameaux d’Antoby Avaratra, par la promotion et la subvention des latrines dans les foyers. Cinquante latrines sanitaires, des systèmes de lave-main et une latrine à trois compartiments ont été construits pour l’école primaire publique.

Les doyens du village, ravis de l’implantation des infrastructures d’eau.

Pérennisation du projet

Un réservoir de 20m3 d’eau et des équipements ont été installés à Antoby Avaratra, Antanetibe Mahazaza. Pour pérenniser ces infrastructures, une gestion transitoire, avec l’appui du service technique et de l’Eau, de l’assainissement et de l’hygiène, avec une cotisation annuelle de 1 000 ariary par foyer, est mise en œuvre. Des pièces de rechange sont disponibles localement et un manuel de gestion d’entretien pour garantir le bon fonctionnement des ouvrages. Le ministère de l’Eau, de l’hygiène et de l’assainissement préconise le basculement vers une gestion privée pour assurer la pérennité des infrastructures.

Les rotariens avec le maire de la commune d’Antanetibe Mahazaza.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter