Sport

Karaté – Coopération bilatérale – Madagascar invité à l’Open de Turquie

La Fédération turque invite des athlètes malgaches à son Open International.

Le projet avance à vitesse grand V. Plus de soixante-dix karatékas dont des gradés et des doyens, des maitres de salle, des champions nationaux, des arbitres et des enfants ont assisté à la deuxième journée du stage dirigée par les techniciens turcs. L’arbitre international Ahmed San et l’entraineur national turc Levent Aydemir ont été très sévères sur les détails, en partageant leurs expériences, hier au Palais des sports à Mahamasina.
« Lors de la première journée du mercredi, iIs ont évalué le niveau du karaté malgache », souligne le président de la Fédération de karaté-do de Madagascar, Solofo Barijaona Andrianavomanana. «Ils en ont été impressionnés, et hier (mercredi) dans la soirée, nous avons discuté des projets réalisables à court terme. La Fédération turque a ainsi décidé d’inviter des athlètes accompagnés d’un technicien à l’Open International de Turquie prévu à la fin septembre », a annoncé le président de la Fédération malgache.

« Le nombre des bénéficiaires de cette sortie n’est pas encore défini mais la Fédération turque exige seulement une liste des meilleurs ayant encore la chance d’aller plus loin. Les Turcs ont surtout recommandé une sélection dépourvue de népotisme ou de copinage», a-t-il poursuivi. Ce projet concerne plutôt les jeunes, plus précisément les cadets et juniors.

Un séminaire est programmé quelques jours avant la compétition internationale. Pour revenir au stage, la deuxième journée d’hier a été plutôt axée sur la rectification des détails techniques de base ainsi que la coordination des mouvements avec la respiration.
Outre la participation à l’Open de Turquie, les athlètes de la Grande île, les meilleurs, bénéficieront d’une formation de haut niveau au Centre international de karaté turc, et seront pris en charge en intégralité par la Turquie. Le stage durera à chaque fois douze jours. La Fédé­ration de karaté de Turquie organise environ deux séminaires et stages par an.

« Nous ne sommes pas obligés d’organiser des tests de sélection afin d’établir la liste de ceux qui feront le voyage en terre turque. Les techniciens sont capables de repérer les assidus et les performants », a précisé le numéro un de la Fédération malgache. « Ces projets sont très importants et motivants pour nous. Quand on nous donne les moyens, on peut promettre de meilleurs résultats », a conclu le président de la FKM.

Plusieurs sorties internationales figurent dans le calendrier de la Fédération, cette saison, entre autres, le championnat d’Afrique à Botswana en juillet, les Jeux africains au Maroc en août, et le championnat du monde des Jeunes en Chili à la fin du mois d’octobre.