Social

Besarety – Le procès de l’enseignante prévu mardi

Les parents de l’enfant frappé par une enseignante d’une école privée à Besarety ne se sont pas contentés de porter plainte auprès de l’Office nationale des écoles privées (ONEP) mais ont décidé de porter l’affaire devant la justice.
Le procès est prévu le 28 mai selon Santos Rahari­jaona, père de l’enfant. « La Police a déjà enquêté l’enfant. Nous ne savons pas si l’ONEP a initié une enquête auprès des responsables de cet établissement scolaire », affirme-t-il. L’ONEP a souligné qu’il est de droit des parents de porter plainte.
« Nous nous trouvons devant le fait accompli alors il n’est plus question d’exécuter une descente dans cette école. Dans des cas comme celui-ci, nous convoquons toujours l’enseignant accusé. Mais l’enseignant est déjà renvoyé alors nous ne pouvons pas intervenir. En revanche, les parents ont droit de porter l’affaire devant le tribunal», explique Célin Rakotomalala, directeur de l’ONEP.
Les responsables de l’école privée à Besarety ont également réagi et ont déposé une plainte de réserve contre les parents de la petite fille.