Accueil » Faits divers » Itaosy – L’excès de vitesse tue un motard
Faits divers

Itaosy – L’excès de vitesse tue un motard

Le  drame  s’est  produit  à  Itaosy,  sur  une  route  presque  déserte  avec  la  mise en  vigueur  du  couvre-feu.

Du sang sur le bitume. Un motard âgé d’une trentaine d’années a trouvé la mort à Anosimasina Itaosy, dans la soirée d’avant-hier. Le drame s’est produit lorsque la victime allait regagner son foyer. Un excès de vitesse ayant provoqué une perte de contrôle du deux roues est à l’origine de cet accident mortel d’après les informations recueillies auprès de la police nationale. Roulant à tombeau ouvert, le motard a glissé en dévalant une descente à Anosimasina Itaosy. La tête du motard s’est violemment cognée contre l’asphalte lors de la chute.

Projeté sur quelques mètres, il n’a pas survécu. Le défunt a été tué sur le coup. Il a succombé à un éclatement de la boîte crânienne. Sitôt informés de l’accident, des éléments d’intervention du commissariat de sécurité intérieure se sont dépêchés sur place.

Une scène de désolation les attendait, le corps inerte du motard gisait sur la route, à côté de l’épave de son deux-roues, endommagé après la glissade meurtrière. Les débris visibles sur le bitume témoignent de la violence du choc.

Méconnaissable

Les hommes du commissariat de sécurité publique d’Itaosy se sont chargés de conduire la dépouille à l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) en attendant que la famille de la victime soit informée du drame. Le corps presque méconnaissable a été placé à la morgue. Une autopsie a été pratiquée sur réquisitoire policier. La victime a été reçue au service mortuaire vers 22 heures, soit environ 1 heure et demie après l’accident. Néanmoins, il a fallu attendre le lendemain pour que le réquisitoire soit établi afin que le médecin légiste puisse examiner le corps.

Comme l’accident est survenu avant le couvre-feu, les témoins oculaires susceptibles d’apporter de plus amples informations sur les circonstances exactes de l’accident étaient rares. L’axe Itaosy commençait à être désert lors de l’accident. Dans la journée d’hier, des membres de la famille du défunt se sont rendus à la morgue de l’hôpital d’Ampefiloha pour procéder à l’identification du corps et régler les procédures administratives relatives à l’inhumation.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter