Accueil » Politique » Administration du Covid-Organics – Ravalomanana demande l’avis de l’OMS
Politique

Administration du Covid-Organics – Ravalomanana demande l’avis de l’OMS

L’utilisation du Covid-Organics suscite des débats. La divergence de points de vue commence à s’étendre sur l’instance internationale.

Marc Ravalomanana a écrit une lettre au directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, pour que celui-ci dénonce la distribution du Covid-Organics. Le message de l’ancien président de la République interpelle l’Institution internationale sur la « distribution à grande échelle de ce produit faisant encore l’objet d’observation clinique et donc non homologuée par les autorités médicales ou scientifiques ». Cela fait maintenant cinq jours que le Covid-Organics est mis à la disposition de toute la population, depuis sa présentation officielle à l’Institution malgache des recherches appliquées (IMRA), le laboratoire qui a produit le médicament. Les habitants dans tous les Fokontany, les élèves des collèges et des lycées ont bu la tisane à base de la plante médicinale, l’Artemisia. Or, l’ancien président Marc Ravalomanana a émis son inquiétude. « Encore plus alarmant est l’administration forcée aux enfants malgaches dans les écoles », peut-on lire sur la lettre. Une copie de la lettre est adressée à la représentante de l’OMS à Madagascar, le Dr Charlotte Faty Ndiaye. La responsable a brillé par son absence durant la cérémonie de présentation du Covid-Organics à Avara­bohitra, lundi.

Plusieurs questions

Un indice qui aurait justifié que la découverte du médicament est plus ou moins désapprouvée. En fait, la réticence du Dr Charlotte Faty Ndiaye suscite plusieurs questions dans les rangs des observateurs alors que l’OMS était toujours en première ligne dans les actions pour lutter contre ­la propagation du coronavirus à Madagas­car. L’OMS a tout de même déconseillé la fermeture des frontières, ainsi que les arrêts des trafics aériens avant la découverte des cas positifs dans la Grande île en garantissant le soutien nécessaire pour faire face à la pandémie. En pleine guerre sanitaire, la présence de l’OMS aux côtés des autorités malgaches auraient été ­vivement souhaitée.

Alors, dans sa lettre, Marc Ravalomanana demande l’avis de l’Insti­tution qui est reconnue pour donner sa position sur l’utilisation du Covid-Organics. « Ainsi, je vous demande de nous informer si l’utilisation de ce médicament pour le traitement du Covid-19 a été approuvée par l’OMS. Si ce n’est pas le cas, je vous prie de réagir sur l’utilisation à grande échelle d’un médicament qui n’a pas fait ses preuves et d’interpeller le gouvernement sur les normes internationales et les risques potentiels pour la population ».

Approuvé par les autorités scientifiques ou non, le Covid-Organics séduit de nombreux gens dans les Fokontany. Son administration au sein des établissements scolaires se poursuit. La population lamda n’hésite pas à boire la tisane du fait que la distribution a été facilitée par des unités mobiles dans plusieurs quartiers. La question ne se pose plus sur son efficacité ni sur ses effets secondaires, si l’on s’en tient à l’engouement des gens.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • L’infamie dans toute sa splendeur ! Une bassesse d’esprit qui résume bien la mentalité de ce vil personnage. Comme si un Francois Hollande ancien chef d’état Français écrirait aussi à l’OMS pour l’hydroxychloroquine de professeur Raoul parce cette molécule est vilipendée par l’académie nationale de Médecine de France . On a encore ici la démonstration que le pays devrait avoir honte d’avoir un individu aussi fourbe et mesquin à un moment à la magistrature suprême . Une récupération politique ignoble dans un contexte de crise sanitaire . On voit que ce n’est nullement un républicain qui a le sens de la solidarité nationale . Il oublie que des professeurs de Médecine formés au rabais en 2007 à Iavoloha durant son mandat pour avoir des agrégations non conformes aux instances académiques continentales et internationales , sont certainement les grands défenseurs de ce Covid organics . Le ridicule ne tue pas mais là il dépasse les bornes .
    Il y a à dire certainement sur la gestion de cette épidémie par le pouvoir actuel et surtout sur ce covid organics mais il faudrait montrer une hauteur d’esprit d’un vrai citoyen responsable .

Voir aussi