Magazine Régions

Ambatondrazaka – Plus de grains secs au marché municipal

Les habitants d'Ambatondrazaka sont à la recherche de grains secs par peur d'un éventuel confinement.

Depuis le samedi 21 mars, les graines comestibles comme le haricot, le pois et toutes ses variétés ont disparu des étals du marché municipal. Tous se sont rués sur ces produits afin de constituer un approvisionnement en prévision de l’avenir.

Pourtant, une augmentation exorbitante de leurs prix a été constatée à Ambatondrazaka et dans certaines localités comme Ambaiboho, Morarano-chrome, Amparafaravola, Tanambe, ou encore à Bejofo et Ambalavato dans la commune rurale de Manakambahiny-andrefana. Craignant une rupture de stock, ce qui est d’ailleurs le cas depuis lundi après-midi, les consommateurs sont obligés d’en acheter en moyenne à 1 200 ariary le « kapoaka ».

L’existence des plaquettes de médicaments pharmaceutiques sur les petits étals des marchands de rue a sauté aux yeux. Parmi ces médicaments, l’on a trouvé des plaquettes de dix comprimés de paracétamol, des antibiotiques et d’innombrables cachets de vitamine C.