Economie

Commerce régional – Le défi de la mise aux normes

« Nous ne pouvons ne pas considérer le bassin où nous nous trouvons ». C’est par ces mots que le vice-président du conseil à Mayotte Mohamed Sidi signifie la volonté de Mayotte de s’intégrer dans le marché régional, en marge d’une rencontre entre une délégation mahoraise et le Syndicat des industries de Madagascar. « Les normes européennes et les normes françaises sont faites dans un espace qui n’est pas le nôtre. Nous sommes dans un bassin où nous sommes entourés de pays qui ont leur propre législation », a-t-il ajouté. Dans ce sens, il a fait savoir qu’il y a des travaux qui sont en cours pour dépasser ces barrières des normes. « C’est toute une gymnastique à faire pour pouvoir mettre ensemble ces normes là. C’est un travail de structuration, un travail collectif depuis Madagascar et Mayotte », a expliqué Mohamed Sidi prenant exemple sur le projet Bovima pour l’exportation de viande de zébu à Mayotte. Le projet est toujours en cours avec un travail entre les vétérinaires des deux îles. Pour sa part, le président du SIM Hassim Amiraly a souligné la faiblesse de la desserte entre les îles de l’océan Indien qui ne favorise pas la fluidité des affaires dans la région.