Accueil » Politique » ÎLES ÉPARSES – « La seconde réunion franco-malgache prévue cette année »
Politique

ÎLES ÉPARSES – « La seconde réunion franco-malgache prévue cette année »

L’ambassadeur Arnaud Guillois, face à la presse hier.

Face aux journalistes hier, Arnaud Guillois, ambassadeur de France, n’a éludé aucune question. Même celles relatives aux îles Éparses, une pomme de discorde entre la France et Madagascar.

La deuxième réunion de la commission mixte sur les îles éparses, prévue en novembre, est reportée à la demande de la partie malgache», selon Arnaud Guillois, ambassadeur de France, lors de sa conférence de presse hier à la Résidence de France à Ivandry.  Toujours l’incertitude pour la deuxième réunion de la commission mixte franco-malgache sur les îles Eparses. Devant la presse, à la Résidence de France à Ivandry ce lundi, Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France à Madagascar, a indiqué que la réunion se tiendra probablement cette année, sans annoncer une date précise. «La France est prête à cette discussion et à ce dialogue», a lancé le diplomate.
«Ce second round avait été programmé à Paris vers la fin de l’année dernière», rappelle l’ambassadeur, «mais La réunion a cependant été annulée à la demande des autorités malgaches, en commun accord avec les autorités françaises ». Il n’a pas caché le désaccord entre les deux pays sur ces îles Eparses,
« Ce qui n’est pas nouveau, connu et assumé, un sujet sur lequel nos deux Présidents ont décidé de mener une action conjointe fondée sur la discussion, sur le dialogue, sur le débat. Nos positions sur la souveraineté sont connues. C’est dans ce contexte que la Commission mixte a été constituée, visant à discuter de ce différend, entre partenaires et amis »

Sécurité maritime

Durant cet échange avec la presse, l’ambassadeur de France a aussi confirmé une nouvelle fois le désaccord qu’il y a entre les deux pays concernant les îles Eparses. Évitant d’employer le mot co-gestion, le diplomate préfère parler de «développement en commun». Il a énuméré de nombreux domaines de coopération possibles comme “dans le domaine scientifique, dans la recherche, dans la protection de la biodiversité” et même “sur les sujets de sécurité maritime». Mais toujours selon Arnaud Guillois, c’est à la commission de décider de la suite des évènements. «La France vient de nommer un nouvel ambassadeur pour la coopération dans l’océan Indien, qui sera selon toute vraisemblance le chef de la délégation française. Il appartiendra aux responsables français et malgache en France de discuter de façon apaisée et très mature» a-t-il souligné. Il conclut « pour importantes qu’elles soient, les îles Eparses ne peuvent résumer l’intégralité de la coopération bilatérale».

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Le président MACRON a donné un signal fort récemment sur le renforcement du dispositif militaire Français dans l’océan Indien . La carte géostratégique est chamboulée . Après le Mali c’est maintenant au tour du Burkina Fasso de virer les forces spéciales Françaises qui sont le rempart des actions contre les terroristes islamistes dans ces régions . Wargner avec sa capacité de nuisance est entrain de marquer son sol sur le continent . Mamimbahoaka a t-il au moins saisi la subtilité des mots de cet ambassadeur en évoquant de  » développent commun  » . Pas si sûr quand un ministre des affaires étrangères qui ne fait que s’acoquiner en permanence avec l’ambassadeur de la Russie . C’est un ballon-sonde pour la partie Malgache mais sauront ils saisir la balle au bon ? That is the question avec leur entêtement sur une souveraineté illusoire …