Accueil » A la une » Consommation – Le Vary Tsinjo omniprésent
A la une Economie

Consommation – Le Vary Tsinjo omniprésent

Le  Vary  Tsinjo  dispose  d’un  stock  suffisant pour  alimenter  le  marché.

Il n’y aura pas de rupture dans la distribution du Vary Tsinjo. Des livraisons directes aux détaillants ont été effectuées hier sous les yeux du staff du Micc.

GOUVERNER c’est prévoir. C’est bien le cas de le dire concernant le ministère de l’Industrialisation, du commerce et de la consommation. Il n’a pas à craindre des conséquences de la coupure de la RN2 et de la voie ferrée au niveau de Moramanga après les dégâts causés par le passage du cyclone Ana hier. Comme le cyclone rôdait dans la région depuis quelques jours et que sa trajectoire était connue, le ministre Edgard Razafindravahy a anticipé la tournure de la situation avec son expérience dans le domaine. Il a donné des consignes au SPM pour constituer des stocks de Vary Tsinjo suffisants pour quelques semaines au cas où. Les faits lui ont donné raison. En outre, comme Tana est la principale victime du passage du cyclone Ana, il a fait venir quelques camions de Vary Tsinjo de Toliara pour parer à l’urgence.

Pour anticiper toute spéculation en ces temps difficiles et en prévention d’une éventuelle pénurie, tout le staff du Micc a procédé pendant le week-end à la livraison du Vary Tsinjo aux détaillants des divers marchés de la capitale tout en veillant sur les prix. Ils ont ainsi travaillé jour et nuit pour que tout aille sans couac.

Éviter les spéculations

Le ministre Razafindravahy rassure l’opinion. « On a un stock suffisant à Tana. Mais on continue régulièrement d’approvisionner les autres régions surtout là où il y a des sinistrés du cyclone Ana. Tous les techniciens du ministère suivent de près l’opération» a-t-il affirmé.

Depuis quelques jours , ils ont fait le tour de plusieurs marchés partant des 67 hectares à Mahamasina en passant par Tanjombato, Itaosy, Isotry, Andravoahangy, Ankorondrano, Andranomahery et Sabotsy Namehana. Ils n’ont pas fait que de la livraison. « Nous avons sensibilisé les détaillants d’afficher les prix tout en incitant à ne pas procéder à la rétention de stock pour faire monter les prix » révèle un directeur du Micc.

Dans l’ensemble le prix annoncé par le président de la République est respecté chez les détaillants de ces marchés. À Antananarivo le kapoaka du Vary Tsinjo vaut 500 ariary .

La descente sur terrain du staff du Micc va se poursuivre sans discontinuer pour assurer la régularité de l’approvisionnement et éviter les spéculations. D’ailleurs les bateaux transportant des PPN promis par le président de la République arrivent régulièrement à Toamasina. Le Pancaran Victory, avec 25 000 tonnes de riz dans ses cales est attendu à Toamasina cette semaine. C’est le septième bateau sur les vingt annoncés.

Et il n’y a pas que le riz étant donné que le SPM importe également d’autres PPN. Ainsi depuis le 17 janvier, le bateau African Kite est à Toamasina pour débarquer 12.000 tonnes de ciment Lucy, vendu à prix réduit.

Le mauvais temps a retardé le débarquement de ces marchandises mais cela ne saurait tarder.

Le ministre Razafindravahy a lancé un appel à la population de se donner la main, de s’entraider devant le sinistre qui frappe le pays en ce moment.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter