Accueil » Actualités » Stade Barea – Andriamanohisoa met le point sur les « i »
Actualités

Stade Barea – Andriamanohisoa met le point sur les « i »

Le  secrétaire  d’État  en charge  des  nouvelles  villes, Gérard  Andriamanohisoa.

Le secrétaire d’État en charge des nouvelles villes et de l’habitat, Gérard Andriamanohisoa, met le point sur les «i» et les barres aux «t» sur la correspondance de l’entreprise China construction overseas development (CCOD), chargée des travaux de réhabilitation du stade Barea à Maha­masina, qui a dénoncé le non-paiement des travaux exécutés.

« Nous sommes toujours dans la période d’exécution officielle des travaux, sur une période d’extension accordée jusqu’à la fin novembre 2021. Tout a été payé sauf le coût des travaux du lot de décoration et finition de la Zone B, ainsi que celui de l’aménagement extérieur. Ces travaux ne sont pas encore terminés. L’État paye les services faits. », lance Gérard Andriamanohisoa devant la presse, à la salle de conférence du stade Barea à Mahamasina, hier, lors d’une conférence de presse, assisté par un représentant de l’entreprise CCOD.

Cette entreprise a menacé l’arrêt de fonctionnement, à compter du début du mois de novembre. « L’entreprise n’a pas encore reçu les cinq paiements restants des travaux exécutés qui totalisent 17 321 614,90 dollars. En raison de l’incapacité d’effectuer le paiement dû aux fournisseurs, il en résulte que les fournisseurs mettront fin au service de logiciel de leurs systèmes de contrôle, à compter du 1er novembre », peut-on lire dans cette correspondance, envoyée à la fin du mois d’octobre.

Garantie

Apparemment, ce problème n’est plus d’actualité. Il n’y a pas d’arrêt de fonctionnement au stade Barea à Mahamasina. L’entreprise y est toujours présente, avec ses engins et ses agents. Et pareil, le service de logiciel du système de contrôle se poursuivrait.

Gérard Andriamanohisoa affirme qu’il reste à l’État à payer 8% de la totalité du montant des travaux qui s’élève à 77 387 000 dollars (ndlr: près de 279 milliards d’ariary). Il s’agirait du montant des derniers travaux de finition.

Les derniers paiements s’effectueront après la réception de ceux-ci Après le 30 novembre, l’entreprise va encore rester un an au stade. L’État et l’entreprise ont conclu un contrat de garantie d’un an. Gérard Andria­manohisoa précise que l’État ne paiera pas plus que ce qui a été convenu, malgré l’extension des travaux, en raison des impacts de l’épidémie de coronavirus.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter