Accueil » Social » Épidémie – Le coronavirus s’incruste
Social

Épidémie – Le coronavirus s’incruste

Les tests de dépistage du coronavirus continuent.

La fin de l’épidémie de coronavirus ne sera pas déclarée d’ici peu, même si le nombre de cas continue à baisser. La maladie s’incruste. Le nombre de décès augmente à deux cent cinquante-et-un, car un porteur du virus est décédé dans la région de Diana, la semaine passée. Sept régions enregistrent trente-et-un nouveaux porteurs du virus de Covid-19, entre les 14 et le 18 novembre, selon le rapport du centre de commandement opérationnel (CCO). La région d’Atsinanana fait partie de ces régions, alors que l’épidémie a été presque éliminée à l’Est. Aucun nouveau porteur du virus n’y a été déclaré, ces derniers temps. Même des professionnels de santé y ont affirmé, la semaine passée, qu’aucun de leurs patients ne présente les symptômes de la Covid-19. Et voilà que des nouveaux cas apparaissent. L’existence de ces nouveaux cas n’est pas favorable pour la ville portuaire où des évènements sportifs et culturels, ont rassemblé des milliers de personnes, peu soucieuses des gestes barrières, la semaine dernière.

Matsiatra Ambony détient le plus grand nombre de nouveaux porteurs du virus en une semaine, avec ses 13 cas et suivi par Anala­manga, avec six cas, puis Diana, avec cinq cas. Trois porteurs du virus ont été identifiés à Atsinanana. Boeny a deux nouveaux cas et Sava, Vatovavy Fitovinany enregistrent chacun, un nouveau porteur du virus.

Avec ces nouveaux cas, le nombre de patients en traitement est de quatre cent trente-trois. Le risque de nouvelle propagation du virus n’est pas à négliger, surtout, avec le relâchement flagrant des gestes barrières. « Nous devrions apprendre à vivre avec ce virus, car il est peu probable qu’il va être éradiqué d’ici peu », recommandent des professionnels de santé.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi