Faits divers

RN10 – Vatolatsake : Une embardée fait deux morts

Une femme enceinte et un homme sont décédés dans une sortie de route, à Vato­latsake Betioky Sud, lundi à 20h. Vingt-quatre autres personnes sont blessées.

Lugubre. Une femme enceinte, âgée de 26 ans, a péri dans un terrible accident de la circulation avec un jeune homme de 21 ans, avant-hier, vers 20h sur la RN10 à 1 km de la commune de Vatolatsake, district de Betioky Sud. Ils étaient à bord d’un camion taxi-brousse, une Mercedes 1519, dont vingt-quatre autres passagers ont été blessés. Seize parmi les blessés ont nécessité une évacuation vers l’hôpital de Toliara, tandis que huit ont pu être soignés à Bezaha, selon les informations reçues au niveau du groupement de la gendarmerie d’Atsimo Andrefana, au téléphone.

Le véhicule vient de Toliara et roulait vers Androka quand le pire s’est produit. Il appartient à une coopérative de transport de zone régionale, d’après les explications de la Gendarmerie. Sur une forte déclivité, avant d’entrer au village de Vato­latsake, il est ballotté, à cause de l’état de la chaussée. Puis, il s’est subitement déporté vers la gauche en devenant incontrôlable. Son embardée s’est alors finie en sortie de route mortelle. Le camion s’est couché sur le flanc. Outre ces pertes en vie humaine, les dégâts matériels ont été importants.

Traumatismes

La majorité des personnes à bord sont des commerçants. Leurs marchandises comme des produits de première nécessité et des boissons, bien attachées au porte-bagage, se sont éparpillées.

«Mon frère était à bord de ce taxi-brousse. Il a été gravement blessé à la tête. Dieu soit loué qu’il ne soit pas mort », raconte une personne sur place qui a posté quelques photos de l’accident sur Facebook.

Les blessés pris en charge à Toliara souffrent de plusieurs traumatismes, comme l’a signalé un médecin également joint au téléphone.

Il y a presque quatre mois, toujours dans le district de Betioky Sud, un camion transportant une quarantaine de marchands avait également provoqué une hécatombe. Il est parti en tonneaux avant de se retrouver les quatre roues en l’air. Cet accident avait coûté la vie à vingt personnes et faisant vingt-deux blessés.

« Parfois, ces drames sont dûs à l’inattention des conducteurs », rappelle un gendarme venu constater cette tragédie en juillet.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter