Culture

Kudeta Carlton Anosy : « Mozikako » d’Imiangaly enivre par son charme

L’attente en valait sans aucun doute vraiment la peine pour tous les mélomanes qui l’ont suivie depuis ses débuts. Le premier album d’Imiangaly est enfin découvert dans son intégralité.

Intitulé « Mozikako »,c’est un opus sensationnel de la part d’une chanteuse tout aussi unique. L’album d’Imiangaly éveille littéralement tous nos sens en l’écoutant. Portée par sa voix suave et envoûtante, mais aussi très énergique, la chanteuse nous caresse de sa grâce, berce nos oreilles, nous partage son goût pour la musique, nous fait sentir le doux parfum du jazz, du blues et du soul, le tout conjugué avec les sonorités traditionnelles. Imiangaly émerveille aussi nos yeux par sa présence, son aisance et son assurance sur scène. Combiné, tout cela nous a conviés à jouir pleinement des dix chansons qui composent « Mozikako », samedi dernier au Kudéta Carlton Anosy.

Un album à son image, il a mis dix ans exactement avant de voir le jour et d’entrée, il conquiert les inconditionnels de la chanteuse. Si on lui reconnait déjà des titres comme « Manja », « 421 » ou encore « Hush », c’est avec un grand plaisir que le public s’est plus à découvrir le reste. Notamment, « 7 dayz », un morceau assez électrisant composé par le rockeur au dreadlocks Naday, mais aussi « Sompanga an-tendrokazo » par Justin Rajoro.

Dans la majorité, Imiangaly a composé ses propres chansons, mais on y retrouve aussi la patte de son compagnon, le bassiste Rolf, en partageant les titres « Avelao zahay » et « Aaaany», ainsi que « Sarotra be ny hoe ».
Ce concert de promotion s’est aussi affirmé comme une grande réunion de famille pour les membres du Voots Kongregation dont elle est l’un des piliers.