Accueil » Social » Antananarivo – Le transport par câble opérationnel en juin 2023
Social

Antananarivo – Le transport par câble opérationnel en juin 2023

Le  réseau  comptera  deux  cent  soixante  seize  cabines  pour  quarante  mille passagers  par  jour.

Le secrétariat général de l’État chargé des Nouvelles villes a détaillé le projet de transport par câble à Antananarivo. Il doit servir à désengorger la circulation dans la capitale.

Les Tananariviens pourront se déplacer via les lignes téléphériques, dans moins de 2 ans. Le transport par câble sera fonctionnel à partir du mois de juin 2023, « pour accueillir les Jeux des îles », selon le secrétaire d’État chargé des Nouvelles villes, Gérard Andriamanohisoa, hier, à Ambohitsorohitra. Finies les pertes de temps dans les embouteillages, avec ce projet. Pour un tarif de 3 000 à 4 000 ariary, le passager pourra rejoindre sa destination sans encombre, et en une vingtaine de minutes au maximum.

Ce transport par câble aura une capacité de transport de quarante mille passagers par jour. Chaque cabine pourra transporter entre dix et douze passagers par voyage. La fréquence des cabines est entre 15 à 30 secondes, en fonction du débit et de la vitesse d’exploitation. Deux cent soixante-seize cabines seront opérationnelles, dans les douze gares, des deux lignes.

« Le transport par câble n’est pas un luxe. Nous avons connu une perte de 8 milliards d’ariary, en 30 ans, pour ne pas avoir économisé sur la consommation de carburant. Plusieurs centaines de véhicules sont bloqués pendant au moins une heure par jour dans les embouteillages. Et d’autres pertes liées aux maladies que provoque la pollution de l’air, générée par l’utilisation des véhicules, sont enregistrées. Dix mille personnes par an tombent malades suite aux impacts de la pollution de l’air. Supposons que chacune d’entre elles dépense 10 000 ariary, pour leurs traitements, cela nous fait déjà une dépense colossale», lance Gérard Andriamanohisoa pour défendre ce projet présidentiel. Ce téléphérique aura un besoin de 2,2 mégawatts pour fonctionner.

Puissance complémentaire

Ce besoin sera alimenté par le rajout de puissance complémentaire à Antana­narivo, à l’horizon 2023. Des groupes de secours par ligne sont prévus, en cas de panne électrique, pour éviter la perturbation ou la suspension du transport.

Ce projet, financé par l’État malgache et le Trésor français à hauteur de 132 millions de dollars hors taxe, reliera Anosy, de l’Université d’Anta­nanarivo, en passant par Ambanidia, (ligne jaune) et du quartier résidentiel d’Ambatobe, passant par Ambohijatovo, Analakely, Soarano, et Antani­mena, Ankorondrano et Ivandry (ligne rouge). Le début des travaux est prévu pour bientôt.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • déjà que payer 500/600 ar un ticket est dure pour la majorité des habitants de la capitale ……alors 3000/4000 ar le « voyage » cela ne sera pas un « joujou » pour les pauvres mais les plus aisés, encore que ceux-ci aiment se montrer dans leur grosse totmobile pour assoire leur image ou rang social………