Faits divers

Vols à main armée : La police opère des arrestations discrètes

Presque un mois après les braquages successifs constatés dans la capitale, comme à Tsaralalàna, à Andrano­- mena et à Ankadindramamy, les éléments de la brigade criminelle mènent, actuellement, une chasse à l’homme secrète. Ils vont bientôt révéler à la presse le nombre de suspects arrêtés, comme l’a prévenu le commissaire principal de police Seraly Hercule, directeur de la police judiciaire (DPJ), avant-hier.

Ces deux derniers mois, quelques prisonniers incarcérés pour association de malfaiteurs et vol à main armée sont sortis de la prison, selon les renseignements fournis par le DPJ au moment où il était encore à la tête du service central des affaires criminelles (SCAC). « Nous ignorons de quelle façon ils ont pu sortir, mais ce sont toujours ces mêmes personnes qui récidivent. Nous avons déjà constaté une accalmie dans la ville où nous n’avons plus entendu des attaques armées, mais voilà, cela recommence », avait-il expliqué.

Courant juin et juillet, des propriétaires de cash point, des convoyeurs de fonds, des échangeurs de devise et un fils de gérant d’une stationservice ont été victimes de vol qualifié. Ils se sont fait voler des millions d’ariary.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter