A chaud

Procès ajourné

Claudine Razaimamonjy, femme d’affaires, est revenue devant la barre de la Cour criminelle ordinaire du Pôle anti-corruption (PAC), mercredi. Le procès a, toutefois, été ajourné à cause de l’absence de deux de ses coaccusés. En deux jours, la femme d’affaire a été jugée deux fois, pour deux dossiers distincts. À l’issue d’un premier procès, mardi, elle a été condamnée à sept ans de travaux forcés, assorti d’une amende de 100 millions d’ariary. Claudine Razaimamonjy est happée par quatre affaires traitées par le PAC, dont deux sont toujours en instruction. Elle aurait, justement, dû comparaitre devant le Parquet du PAC, hier, pour une nouvelle instruction.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter