Accueil » Sport » Guiguibone – « C’était un vrai safari »
Sport

Guiguibone – « C’était un vrai safari »

Guiguibone  faisait  partie  de  l’armada  malgache  qui  a  dominé  le  «  e-safari  ».

« Une course très excitante et sympathique ». Voilà comment Guillaume Andrianjafy a résumé la course en ligne « e-Safari » du weekend dernier. De par son parcours en rallye, il dispose de l’expérience et du recul nécessaires pour évaluer le réel et le virtuel sur le simulateur Dirt 2.0.

« On a roulé sur 27 spéciales toutes nouvelles. 231.30km à reconnaître en quelques jours, cela m’a rappelé les épreuves réelles en Afrique auxquelles on a pu assister, en Tanzanie et au Rwanda. Déjà on se sent immergé, malgré le fait que ce soit du virtuel, dans du réel, car les recos étaient hard. Pour ma part je n’ai pu faire qu’un passage sur chaque spéciale », a-t-il regretté à propos des épreuves chronométrées.

Durant les trois jours de compétition, Guiguibone a connu des hauts et des bas. Mais il a su rebondir pour boucler le rallye jusqu’à la fin : « L’objectif était de franchir la ligne d’arrivée. Malgré un abandon lors de la troisième et dernière journée, le système du classement déterminé par les organisateurs m’a permis d’être classé et de finir 32e sur 159. Ce qui m’a ôté tout de même cette amertume ressentie après l’arrêt de la voiture dans l’ES6, car j’ai tapé à 162 km/h le panneau du CHV. »

Changement de copilote

Au final, ce « e-Safari » a été une grande réussite. En témoigne la participation de nombreux pilotes venant de plusieurs pays, en plus des Kenyans qui ont organisé l’événement. Sans oublier également les spécificités du parcours. «

Les conditions imposées par les organisateurs ont fait de cette épreuve virtuelle un vrai safari. C’est-à-dire un rallye piégeux, éprouvant pour les pilotes et les voitures et compliqué, mais tellement réel », s’est exclamé Guiguibone à l’issue de la course.

D’autres événements du même genre devraient se tenir prochainement. La situation actuelle favorise les courses en ligne. D’ici là, des améliorations s’imposent d’après lui : « On notera qu’un changement de copilote sera à prévoir peut être. Et aussi, il faudra peaufiner les notes, qui restent très moyennes ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi