Accueil » Editorial » Confinementiel
Editorial

Confinementiel

Fallait-il encore en rajouter? Une autre crise sanitaire semble miner l’équipe de Christian Ntsay. Le gouvernement ou plutôt son porte-parole a réagi au quart de tour à l’appel du ministre de la Santé Ahmad Ahmad aux partenaires pour la fourniture en équipements et matériel contre la Covid-19 dont la primeur a été dévolue aux réseaux sociaux par on ne sait quelle manière. La correspondance a été envoyée aux destinataires par mailing, celui ou celle à qui la mission était confiée aurait été certainement à l’origine de la fuite.

Le gouvernement se dit consterné par l’appel d’urgence lancé par le ministre de la Santé et l’accable sans aménités. Un accrochage public de trop sans doute après les autres scandales qui ont éclaboussé l’image du gouvernement.

Le directeur de la Communication de la présidence a heureusement tenté de dédramatiser l’incident a affirmant sur la chaîne Real Tv que l’initiative du ministre de la Santé est une démarche classique, qu’il n’y avait rien de scandaleux et qu’il n’y a pas d’implosion au sein du gouvernement.

Quel est donc l’objectif de cette réaction immédiate sans prendre de recul? Il faut dire que toute polémique quelle que soit sa nature et son origine, passe au débit du gouvernement. On aurait pu régler cet imbroglio à l’interne sans obligatoirement l’exposer au public. Même si le ministre a fait une bavure, la solidarité gouvernementale aurait conseillé un traitement du problème en toute discrétion loin des médias et des caméras. Comment l’opinion voit-elle le gouvernement et les gouvernants si les scandales se suivent et se ressemblent à un rythme régulier?

Il n’est pas toujours bon de se disculper en prenant le public à témoin. Les affaires de l’État ne doivent pas être forcément celles du public. Si ce n’est pas du lynchage, cela y ressemble.

Le moment n’est pas opportun pour cultiver la zizanie. La population a assez de problèmes pour se donner la tête à ce genre de malentendu. Si un ministre se comporte de façon marginale, l’élégance dans l’exercice du pouvoir serait de l’écarter sans que l’opinion ne sache les raisons de son éviction et sans que l’affaire ne prenne une envergure aussi importante que la pandémie. Il ne faut pas donner des brèches inutilement à ceux qui n’en attendent pour s’engouffrer dans la machine à dénigrer. C’est une sacrée aubaine presque providentielle.

L’autorité n’est pas toujours de se montrer intraitable et péremptoire, c’est aussi et souvent la capacité de gérer une crise en limitant au maximum les casses et les dégâts collatéraux. Autrement dit de traiter les différends en silence. Confinementiel.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi