Accueil » A la une » Iavoloha – Rajoelina annonce une série de projets
A la une Politique

Iavoloha – Rajoelina annonce une série de projets

Le  président  de  la  République  a  insisté  sur  l’industrialisation du  pays,  hier.

Face aux acteurs du BTP, les tenants du pouvoir annoncent des projets à la pelle. Ces chantiers devraient démarrer, cette année, dans le cadre du plan Marshall.

MADAGASCAR en chantier. Tel devrait être le mot d’ordre des mois à venir, voire des années qui vont suivre, à en croire Andry Rajoelina, président de la République. Pour séduire les opérateurs du secteur Bâtiment et travaux publics (BTP), hier, à Iavoloha, le Chef de l’Etat a ainsi, présenté une kyrielle de projets d’infrastructure qui, à l’entendre sont les principaux angles d’attaque du plan Marshall qu’il a annoncé, il y a plus d’une semaine.

« Tout le territoire sera en chantier », affirme alors que le locataire d’Iavoloha. Le projet de loi de finances rectificative (LFR), qui devra soutenir les 1.043 milliards ariary qui financeront le plan de relance de l’Etat attend encore le feu vert du Parle­ment. Face aux acteurs du BTP, le président Rajoelina annonce d’entrée, pourtant, que 400 milliards seront promptement disponibles pour financer des projets d’infrastructure. Le but étant de créer des emplois le plus rapidement possible.

En exemple, les 63 mil­liards ariary de fonds étatiques destinés à financer la construction de mille cent salles de classe, « cette année ». A cela s’ajoutent mille autres qui seront financées par la Banque mondiale, ajoute le Président. Le coup d’envoi de l’édification de nouvelles universités à Tolagnaro et Antsohihy, entre autres, est, aussi, déclaré. Des dortoirs universitaires seront, également, mis en chantier, ainsi que des gymnases.

Le millier de milliards ariary prévu dans le projet de LFR devra, également, financer le début de la mise en place de sept nouveaux hôpitaux. Les villes d’Ambo­himasoa, Analalava, ou encore Ankilizato, seront parmi les bénéficiaires. Plusieurs nouveaux Centre de santé de base de niveau 2 (CSB II), vont, également, sortir de terre cette année, à s’en tenir à l’exposée du Chef de l’Etat, hier.

Transparence

Les infrastructures routières, la construction de logements sociaux, l’édification de buildings, ainsi qu’une série de projets d’adduction d’eau potable dans plusieurs districts et même les grandes villes, sont, aussi, dans les plans. Les responsables étatiques qui ont pris la parole, hier, ont, visiblement, passé en revue tous les projets que l’Etat compte financer cette année.

Sur sa lancée, le Président de la République avance même que le projet de mise en route des tramways, pour désengorger la circulation à Antananarivo, devrait se concrétiser durant les premiers mois de l’année prochaine. « Les wagons sont déjà arrivés », affirme-t-il. Et le chantier devrait ainsi, démarrer incessamment. Sortant brièvement du cadre des projets d’infrastructure, Andry Rajoelina annonce la sortie prochaine d’une nouvelle voiture « made in Madagascar ».

Estampillée « Gasy Car », cette voiture sort d’une usine malgache, à entendre le Président. Les précisions sur ce nouveau porte-étendard de la renaissance de l’industrie automobile malgache devraient être connues lors de sa présentation, annoncée pour les prochains jours. A l’instar de son discours devant les cadors du secteur privé, la semaine dernière, le Chef de l’Etat a mis l’accent sur l’objectif d’industrialiser le pays, hier. A s’en tenir à ses propos, les opérateurs nationaux pourraient être privilégiés pour l’exécutif des projets d’infrastructures dans le cadre du plan Marshall.

La décentralisation des appels d’offre afin de donner plus d’opportunités aux entrepreneurs locaux a été réitérée, hier. Si l’objectif est, aussi, de permettre aux opérateurs privés de se remettre d’aplomb après la crise, les discours d’hier, préviennent, néanmoins, qu’ils doivent se muscler pour faire face à la concurrence. L’Etat exige, en effet, « une garantie de coût, de délai et de qualité ».

Pour rassurer les acteurs du BTP, par ailleurs, le Président a mis l’accent sur la transparence. Un dispositif permettant l’accès à la liste des projets étatiques sur le web devrait alors, être mis en place. A écouter les explications d’hier, chaque ministère et entité publique devrait faire une large publication de tous les projets à soumettre à des appels d’offre. Une initiative débutée, hier, où plusieurs ministres ont exposé les projets de son département, pour cette année, les coûts à l’appui.

5 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Salama namako o
    mahaleova mahalasana ary mahavita soa e! Tena tsara be. « Laissez-nous rêver »
    Fa hono’a e.
    1° Manantena aho fa tsy « coquille vide » ny eo (toy ny hopitaly, tsy misy fitaovana, na fanafody)
    2° Sao dia tsaratsara kokoa raha ny efa misy no hatsaraina (restauration moa ny fiteny izany). Sahirana anie ny vahoaka any ambanivohitra miditra hopitalim-bahoaka izay sady fefiky ny kolikoly no tsy misy fitaovana (fitaovana basique io a toy ny thermomètre, ny tensiomètre, ny stethoscope) maika moa fa ny fitaovana manarapenitra. Aza mba miditra ao amin’ny cardiologie ao (izay no fantatro dia lazaiko, fa tsy lavitr’izany ny any ankafa fa sure aho). Jerempotsiny!!!!
    Mampalahelo be ! Efa teniko ity dia averiko: Mafy be isika gasy raha hanangana fa mikarakara kosa aaaaaa sa an, an tsy izy. Jereo fotsiny ny arabentsika e!
    Aza atao toy ny voanantsindran-jaza ka fonofonosina ao afenina tsy ankiteniteny toa an-drainisambilo fa rehefa tsy azo hafenina intsony ….toa an’io « masoandro » io (Tsy an’i Louis XIV ve izany hoe « soleil » izany e) dia mipoaka toy ny varatra Isika moa dada amin’ity fankatahaka ity e. Tsy dia manana esprit inventif loatra isika! Dia gaga ela
    Mahereza namako e
    Aza mihafahafa mifampizara na mizara

  • bravo à ces projets très ambitieux mais attention à l’effet d’annonce sans oublier ce qui est urgent puisque TOUT est URGENT. S’il vous plait, équiper nos soldats de feu de matériels « manarampenitra ». Misaotra tompko!