Faits divers

Ilanivato – Une bande cagoulée attaque une épicerie

L’épicerie assaillie par la bande qui reste, jusqu’ici, introuvable.

Une équipe de quatre bandits masqués et armés a fait intrusion dans une épicerie, à Ilanivato, hier vers 3h du matin. Elle a ignoré l’appel au secours des locataires.

De plus belle. Une épicerie située en face de l’église catholique d’Ilanivato vient d’être assaillie par quatre individus cagoulés et munis d’un pistolet automatique de fabrication locale avec d’autres armes blanches. Cette scène ayant projeté les locataires dans un climat d’effroi s’est passée hier, vers 3h du matin.

Ces malfaiteurs ont grimpé la clôture et défoncé la porte principale menant au plain-pied. Entre-temps, les locataires ont entendu du bruit et ont rapidement rejoint l’étage pour se mettre à l’abri. À l’intérieur, les bandits ont fait main basse sur 700 000 ariary, un subwoofer et deux portables, selon les informations recueillies au sujet du préjudice.

Heureusement, ils n’ont pas monté l’escalier pour dérober d’autres objets au premier étage. De leur côté, les occupants dont le nombre n’a pas bien été déterminé ont eu plus de peur que de mal. Ils ont crié à l’aide pendant que les truands opéraient. Ces derniers ont, pour leur part, continué à rafler leurs biens en ignorant l’alerte.

Echappé
« Nous avons, en effet, entendu des appels au secours qui nous ont tarabustés. Ma femme et moi n’avons pas osé sortir ni allumer notre lampe de poche », témoigne un riverain.

Une commerçante, voisine des victimes, a été effrayée. « Alors que je me préparais pour mes tâches matinales, j’ai été surprise par les éclats de voix. Je croyais que c’était un incendie. Puis, je me suis placée tout près de notre galerie et je me suis rendue compte que c’était un cambriolage », soupire-t-elle.

En possession du butin, les malfrats ont vidé les lieux. « Un peu plus loin de là, des policiers en patrouille les ont croisés. Ils ont subitement pris leurs jambes à leur cou et ont réussi à échapper à nos éléments», relate un officier au poste de police avancé d’Ilanivato.
La police s’est mise à la recherche du gang et à la collecte de renseignements territoriaux. « L’effectif de policiers en service au poste d’Ilanivato vient d’être multiplié pour lutter contre cette insécurité qui connaît une résurgence ces derniers temps. À part le vol avec effraction et d’autres formes de banditisme, les coups et blessures volontaires sont les plus fréquents dans notre circonscription », poursuit l’officier.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Les gens commencent vraiment à refaire ces actes illégaux ! Mais bon on a un gouvernement fort et un PR qui se préoccupe de ces habitants, ils ne laisseront pas cela comme ça mais on va entendre leurs voies…….