Economie

Entrepreneuriat – Les potentialités régionales révélées

Docteur Harimino Rakoto, enseignant-chercheur et directeur général de l’INSCAE.

Le rapport sur les enjeux et les défis de l’entrepreneuriat à Madagascar sera officiellement présenté.

Disponibilité des données. De Simples citoyens, entrepreneurs en herbe et en activité ont été consultés pour aboutir à l’élaboration du rapport « Les enjeux et défis de l’entrepreneuriat à Madagascar en 2018 », dont la présentation officielle aura lieu à l’immeuble INSCAE 67 hectares ce jour 23 mai. À l’occasion de cette cérémonie, la délégation canadienne du CRDI ou Centre de Recherches pour le Développement International, principal partenaire financier dans l’élaboration du rapport, sera présente. De même, des interventions d’enseignants-chercheurs venus du Canada et du Maroc axées sur l’entrepreneuriat marqueront la journée de présentation du rapport qui va débuter dès 8 h 30. Ces interventions seront précédées du discours du ministre de l’Economie et des finances sous le haut-patronage duquel est placé l’événement, puis de la présentation publique du rapport proprement dit.

Une séance de questions-réponses sera consacrée au public présent et des ateliers s’ensuivront sur l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes. « Le rapport enfin bouclé va être mis à la disposition de tous afin de permettre une compréhension du milieu entrepreneurial à Madagascar. Il ressort de ce rapport qu’à Madagascar, l’activité entrepreneuriale est préférable à l’activité salariale. Le moment est alors venu pour reconnaître que l’entrepreneuriat est une voie choisie par la majorité de la population active dans les régions de Madagascar. D’ailleurs, il s’agit, désormais, d’un document disponible à la portée de tout le monde. L’entrepreneuriat constitue un domaine clé à promouvoir d’où la présence confirmée de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique ainsi que de celle de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat, à cette occasion », informe le directeur général de l’INSCAE , le docteur Harimino Rakoto. Ce sont des techniciens de l’Institut National de la Statistique (INSTAT) et le corps professoral de l’Institut National des Sciences Comptables et de l’Administration d’Entreprises (INSCAE) qui ont collaboré pour la réalisation du rapport.

Forte initiative
L’accès aux informations régionales sur l’entrepreneuriat est rendu possible grâce à la présentation de ce rapport élaboré dans le cadre du réseau international Global Entrepreneur ship Monitor ou GEM .Ce dernier étant un consortium regroupant des chercheurs dans les pays du monde entier et supervisé à Mada­gascar par le Professeur Claudine Ratsimbazafy, économiste de renom. Le rapport est à sa seconde édition et livre tous les résultats d’enquêtes sur terrain réalisés en 2018 dans une dizaine de régions.

Les descentes sur terrain effectuées ont permis de détecter et de révéler l’esprit entrepreneurial chez la population malgache. Une forte initiative de démarrer des activités entrepreneuriales a été remarquée par les enquêteurs. Le rapport va alors étaler en public l’entrepreneuriat, selon qu’il est perçu chez les différentes catégories de personnes dont les femmes et les jeunes. « La publication de ce rapport marque la levée de l’embargo sur les données jusque-là recueillies et qui seront désormais accessibles à tous à partir du jeudi 23 mai. Chacun se situera par rapport à son propre potentiel entrepreneurial. Ce que l’on peut dire, c’est la préférence spontanée des malgaches pour l’entrepreneuriat », indique le professeur Claudine Ratsimbazafy.