A la une Politique

Hery Rajaonarimampianina – « C’est un coup d’État »

La réaction du président de la République, à la manifestation de, samedi, est sévère. Le locataire d’Iavoloha qualifie les faits de « coup d’État ».

Le mot est dit. Pour Hery Rajaonari­mam­pianina, président de la République, la manifestation publique de, samedi, « s’apparente à un coup d’État ». Aussi, la réaction présidentielle à la contestation conduite par les députés de l’oppo­sition est « la mise en garde ».
Il est 19 heures et quel­que, lorsqu’au palais d’État d’Iavoloha, le chef de l’État se présente face aux journalistes pour prononcer un discours à la Nation. Une décla­ration rédigée après une réunion de crise avec les membres du gouvernement et ses conseillers qui a pris fin une heure plus tôt.
De retour d’une escapade en France, le président de la République réagit à la manifestation conduite par les députés de l’opposition souhaitant faire un rapport public sur le déroulement des quatre sessions extraordinaires du Parlement.
« Madagascar est un pays qui chérit et vit les valeurs démocratiques, pourtant, les faits qui se sont déroulés hier [samedi], à Antananarivo, s’apparentent à un coup d’État », vilipende le président Rajaonarimampianina. Reprenant des mots qu’il martèle depuis le début de son mandat, le locataire d’Iavoloha souligne que « le coup d’État n’est en aucun cas, une solution pour le pays ». Dans ce sens, il affirme qu’il s’est toujours attelé à « redresser les séquelles des crises successives », qu’ont traversé la Grande île.

Défendre la légalité
Affirmant que Mada­gascar « est un État de droit », le chef de l’État lance une « mise en garde », à ceux qu’il considère comme ayant « une velléité de créer des troubles dans le pays, de diviser la nation, de faire couler le sang, qu’il y ait des morts ».
Toujours selon ses dires, « l’État prendra ses responsabilités ». Le président de la République soutient ainsi, que « les forces de l’ordre se dresseront pour défendre la légalité et les institutions démocratiques, et accompliront leur devoir de défendre la population et ses biens ».
À entendre le locataire d’Iavoloha, l’État ne compte pas céder face à la pression de la rue.
La déferlante de forces de l’ordre positionnées sur l’avenue de l’indépendance, hier, au lendemain de l’affrontement de, samedi, où les manifestants ont pris le dessus, est un signe annonciateur de la teneur de la réaction présidentielle. Au début de son allocution, il a appelé la population « au calme ». En conclusion de son discours, Hery Rajaonari­mampianina, affirme qu’il « préservera toujours l’intérêt supérieur de la nation ».
Bien qu’il affirme être « un homme de dialogue », le Président n’a pas laissé l’impression d’être prêt à négocier avec ses opposants. La manifestation de samedi trouve pourtant sa genèse dans les contestations concernant certaines dispositions des nouvelles lois électorales et des conditions dans lesquelles elles ont été adoptées par le Parlement.

Garry Fabrice Ranaivoson

9 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Bonjour,

    novice en politique

    pouvez-vous me dire si dans un Coup d’Etat les auteurs se démasquent, préviennent les autorités de ce qu’ils vont faire
    en informent les pays étangers ?

    un Chef D’Etat qui a vent d’un Coup d’Etat a -t-il pour régle de quitter le pays ?

    dans l’espoir express de vous lire

    Boris

    • « coup d’Etat », boris a raison… à l’Express, appuyez un peu sur les touches de votre ordinateur – vous y trouverez la définition de « coup d’Etat »…
      Messieurs de l’Express, vous devriez exprimer un peu plus de compassion : des gosses sont morts ! laissez-tomber vos expressions à deux balles !
      quant à cette « escapade »… c’est un mot que vous trouverez aussi dans le Larousse !

  • Cela n’est pas un coup d’état, cela s’appelle un RAS LE BOL, il faut en payer les consequenses quand le peuple se reveille jusque là on les prenait pour des idiots pendant que vous vous enrechissez (HR et c’est valable pour les anciens qui veulent remettre la main sur la caisse de l’état

    • merci pour ces précisions

      je pensai être le seul à ne pas souscrire aux termes erronés utilisés par le Président
      ( à quoi servent ses conseillers si d’aventure un homme d’nevergure a besoin de l’avis de X ou Y pour s’exprimer en âme et conscience )
      oui les événements largement annoncés du 21 sont aussi l’expression d’un  » ça suffit  »
      oui les ordres ont été donné de tirer , alors qu’une simple arrestation aurait suffit
      le sang a coulé à nouveau , ce qui va précipiter la chute des lâches aux mains blanches qui salissent ceux qu’ils commandent ( et qui n’osent pas refuser d’obeir..) , condoléances aux familles et à Madagascar dans son ensemble

      OUI le Président aurait été un vrai Chef d’Etat en se rendant aux obséques des victimes au lieu de maintenir son agenda
      par ailleurs bien mystérieux entre le 20 au soir et le 22 au soir

  • monsieur le président si vous avez laisser ce qu’ils veulent faire et de surveiller , faire la sécurité public vous avez gagné la bataille là vous avez perdu dommage c’est votre destin
    à la prochaine soyez plus souple

  • De tous les dirigeants ,qui tour a tour, ont pillé le pays, ce dernier est le pire représentant.
    Je suis triste pour ce pays dont l’avenir est obscur à cause de ses dirigeants corrompus jusqu’à la moelle et dont le seul but est l’enrichissement personnel. Pas un pour relever l’autre, tous sot pourris.
    Madagascar est entré dans un tunnel depuis le jour ou Ratsiraka a pris le pouvoir et n’en est plus ressorti depuis.
    Pire encore, avec le temps le tunnel s’est ramifié en labyrinthe, et a force de ne plus avancer, le train s’est perdu et ne sait plus retrouver son chemin.
    Les élections successives ne serviront pas à grand chose, sauf a mettre de nouveaux mafieux en piste.
    La solution pour Madagascar c’est de refaire le chemin à l’envers et la meilleure solution est qu’elle se fasse coloniser afin de mettre de vrais gestionnaires compétents au pouvoir.
    Malheureusement c’est la seule alternative pour redresser ce pays. Comme je le disais en préambule, c’est triste !

  • Un coup d’Etat ? c’est plutôt HVM qui a fait un coup de force en donnant l’ordre de tirer à balle réelle pour bien voir si ça va marcher par la suite…….!il a bien espéré , mais là ça se retourne contre HVM lui même.
    et il faut assumer tout ça maintenant

  • Une budget de plus pour le petit sac de notre état. La gestion de notre petit épargne semble mal gérée; Le chef n’est pas assez compétent pour diriger une nation . Après quelque année, il est encore novice ,coté gestion.

    • De la par William,

      Du jamais vu à Madagascar, un Président par hasard qui ne sait rien à faire. Si ça continue, nous serions tous pauvre, notre terre étaient presque vendus au chinois, aux étrangères. Du jamais vu une telle situation pareil à Madagascar