Accueil » Politique » AWA AHMED YOUSSOUF – «Tous doivent contribuer à la stabilité»
Politique

AWA AHMED YOUSSOUF – «Tous doivent contribuer à la stabilité»

Sur le départ, la représentante spéciale de l’Union africaine a fait ses adieux au président de la République, hier.

En prenant congé hier du président de la République, la représentante spéciale de l’Union africaine Awa Ahmed youssouf a insisté sur les enjeux de la stabilité politique pour le développement de Madagascar.

Je pars rassurée”. Ce sont les mots de Awa Ahmed Youssouf, représentante spéciale de l’Union africaine (UA), à Madagascar, à l’issue de sa visite d’adieu à Andry Rajoelina, président de la République, au palais d’État d’Iavoloha, hier. Sur le départ, la diplomate en poste à Madagascar depuis 2014, a résumé en un peu plus de deux minutes sa perception de la situation politique dans le pays. Elle a également insisté sur les enjeux de la stabilité politique pour le développement de la Grande île. Awa Ahmed Youssouf en appelle ainsi à toutes les forces vives de la nation à contribuer à pérenniser cette stabilité qui selon elle est retrouvée depuis quatre ans. “Je suis arrivée en 2014, juste après les élections de 2013 donc juste après la crise qui a secoué le pays. Depuis que je suis là, j’ai connu plusieurs crises, l’empêchement contre l’ancien président Hery Rajaonarimampianina. Après il y a eu 2017 et 2018. Je pense que depuis maintenant 4 ans, le pays a retrouvé une certaine stabilité politique. Il faut continuer dans ce sens et organiser des élections paisibles et acceptées par tous (…)”, déclare la représentante spéciale de l’UA. Face à la presse, Awa Ahmed Youssouf conclut ses dires en soutenant, “Madagascar n’a plus de raison de revenir en arrière. Je pars rassurée puisque les autorités nationales m’ont assuré qu’ils vont donner tous les moyens nécessaires pour organiser des élections paisibles. Donc je demande aussi à tous les acteurs politiques de contribuer à l’apaisement et à aller de l’avant”. Ainsi, elle recommande aux tenants du pouvoir et à l’ensemble des acteurs politiques “de penser à l’intérêt général”, dans leurs actes.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter