Chronique

Coronavirus a un premier visage malgache

Le symbole est fort. Malheureusement. Le premier médecin hospitalier à succomber en France du coronavirus est un Malgache. Retenons son nom : Jean-Jacques Razafindranazy. Pour le symbole, encore, ce médecin-urgentiste à l’hôpital de Compiègne revenait d’un ultime séjour à Madagascar. Paix à son âme.

Au bilan du dimanche 22 mars 2020 à 11 GMT : l’Europe est désormais le foyer principal du coronavirus (4.825 morts en Italie, 1.720 morts en Espagne, 562 morts en France, etc.) : 152.117 cas dont 7.802 morts contre 96.669 cas dont 3.479 morts en Asie.

Outre l’Europe et l’Asie, 170 pays dans le monde sont concernés : 900 millions de personnes, de 35 pays, étaient en confinement ce dimanche 22 mars 2020. Et, comment contrôler chacun des 900 millions d’humains en question ?

Ces chiffres sont «apocalyptiques», simplement par leur énormité : déjà, un million de personnes, c’est combien ? À une époque, ce fut un fameux débat entre les partisans et les adversaires du 13 mai : comment un million de personnes, revendiqué par toutes les oppositions qui ne sont jamais plus imaginatives que tant qu’elles sont dans l’opposition, pourrait s’agglutiner (sans distance d’un mètre de sécurité) entre Le Glacier et la Gare de Soarano en occupant absolument chaque mètre carré de l’avenue de l’indépendance. Question existentielle pour une Capitale dont la devise est que «Ny Arivo lahy tsy maty indray andro» : 1000 ne meurent pas en un jour.

Le décès de Jean-Jacques Razafindranazy donne un visage encore plus concret à une maladie qui nous fut tellement lointaine, mais qui ne pouvait que venir à notre rencontre avec la mondialisation. Les derniers sceptiques, qui prétendent que ces statistiques sont trop incroyables pour être vraies, peuvent désormais consulter le faire-part qui fait foi.

Une minute de silence sera consacrée à la mémoire de Jean-Jacques Razafindranazy, lundi 23 mars 2020 à 14 heures de Madagascar, à l’hôpital de Compiègne en présence du Maire de la ville, Philippe Marini, réélu dès le premier tour ce 15 mars, pour la sixième fois consécutive.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter