Social

Antananarivo – Enlèvement des épaves de voitures dans les rues

Une voiture abandonée ramassé par la CUA.

La Commune urbaine d’Antananarivo commence l’assainissement des rues de la capitale. Des épaves de voitures garées au bord de la chaussée en sont la cible.

Assainisse-ment et fluidification de la circulation dans la capitale. Tel est l’objectif de l’opération de l’enlèvement des épaves de voitures sur toutes les voies publiques depuis jeudi. Quatre voitures ont été enlevées à Analakely, Mahamasina, Antanimena et Anjanahary de jeudi après-midi à hier. Ceux qui ont été avisés de l’existence de l’opération ont pris des mesures. « Nous avons déjà averti les propriétaires 48h à 8 jours avant l’enlèvement des épaves de voitures garées trop longtemps sur les trottoirs. Pour le centre-ville, plus d’une cinquantaine de véhicules doivent être enlevés. Certains ont enlevés les leurs. Par exemple, trois véhicules devaient être ramassés à Anjanahary. Pendant que nous enlevons une voiture, les deux véhicules ont été tirés rapidement par des personnes», explique le commissaire principal de police, Vigor Bemana Rafenoarison, directeur de transport et mobilité urbaine auprès de la Commune urbaine d’Antananarivo.

Mis en fourrière

Ces voitures sont mises en fourrière pendant dix jours à Anosipatrana. « Lorsque les propriétaires ne réagissent pas, nous sommes contraints de mettre les voitures en fourrière à Anosipatrana. Ce sont les propriétaires de véhicules qui régularisent l’amende et la mise en fourrière ainsi que les frais de déplacement », enchaîne-t-il. Cette disposition concerne les voitures non récupérables, les voitures qui ne roulent pas faute de carburant stationnant sur les trottoirs depuis des mois et les voitures sans garage. « Lorsque le délai de dix jours est dépassé, et que le propriétaire ne se manifeste pas, la voiture non récupérable est livrée à la destruction. Quant aux véhicules encore en bon état, ils seront destinés à la vente aux enchères publiques. La procédure d’ordonnance de saisie auprès du tribunal est entamée. Le tribunal peut donner encore un délai et ce n’est qu’après que la vente aux enchères commence. Mais la plupart du temps, le propriétaire n’ose pas laisser sa voiture en fourrière si elle est en bon état », martèle-t-il. Cette opération durera dix jours.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter