Accueil » Social » CYCLONE – Freddy laisse une lourde facture
Social

CYCLONE – Freddy laisse une lourde facture

Nuit blanche dans les zones traversées par Freddy. « Il était impossible de dormir avec le mugissement du vent et les fortes pluies. Ils nous donnaient l’impression qu’ils allaient arracher nos toits et faire tomber notre maison », témoigne Onja Randrianarisoa, un habitant d’Ambositra, hier. Des toits se sont, effectivement, envolés, et des maisons se sont effondrées dans la région d’Amoron’i Mania, que Freddy a traversé, quelques heures après son atterrissage à Mananjary, dans la soirée du mardi. « Nous avons entendu quelque chose tomber, pas loin de la maison. Nous sommes sortis voir. Ce sont les tôles de l’église, que les vents ont emportées. Il n’en restait plus aucun sur le toit », regrette Edson Razafinarivo, fidèle d’une église Fjkm à Ambositra. Le réveil a été douloureux pour les habitants de cette région. Après un très bref sommeil, ils ont fait face à une réalité malheureuse. Plusieurs maisons ont été détruites par le cyclone. « 40% des anciens bâtiments ont été détruits par le cyclone, ainsi que de nombreux établissements scolaires, d’autres infrastructures et des cases d’habitation », rapporte le maire de la commune urbaine d’Ambositra, Elisette Fomendraza Haingo. Le district de Manandriana a été, également, anéanti par ce cyclone. Outre la destruction de nombreuses maisons, le député Fanomezantsoa Andrianjanahary déplore la perte agricole importante. « La culture est détruite à 70% », indique-t-il et rajoute que Manandriana est enclavé. « Un pont qui relie Manandriana à la route nationale 7 s’est affaissé », lance la source. Freddy est passé à proxi­mité de ce district, dans la nuit du mardi au mercredi. Bien qu’il ait diminué d’inten­sité, une fois qu’il ait atterri, il a laissé des dégâts importants. Selon le dernier bilan du Bureau national de la gestion des risques et catastrophes (BNGRC), quatre personnes sont décédées, l’un à Mahanoro, les trois autres à Ambalavao. Seize mille personnes sont sinistrées, dans les régions de Vatovavy, de Fitovinany, d’Atsimo Atsinanana et d’Amoron’i Mania. La plupart de ces victimes se trouvent dans le district de Mananjary, la zone d’impact de Freddy. Ce cyclone est déjà sorti en mer à Morombe, hier à 15 heures. Il poursuit sa route vers l’Ouest, dans le Canal de Mozambique, et ne présente plus de danger pour Madagascar.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Non classé

CYCLONE – Freddy laisse une lourde facture

Nuit blanche dans les zones traversées par Freddy. « Il était impossible de dormir avec le mugissement du vent et les fortes pluies. Ils nous donnaient l’impression qu’ils allaient arracher nos toits et faire tomber notre maison », témoigne Onja Randrianarisoa, un habitant d’Ambositra, hier. Des toits se sont, effectivement, envolés, et des maisons se sont effondrées dans la région d’Amoron’i Mania, que Freddy a traversé, quelques heures après son atterrissage à Mananjary, dans la soirée du mardi. « Nous avons entendu quelque chose tomber, pas loin de la maison. Nous sommes sortis voir. Ce sont les tôles de l’église, que les vents ont emportées. Il n’en restait plus aucun sur le toit », regrette Edson Razafinarivo, fidèle d’une église Fjkm à Ambositra. Le réveil a été douloureux pour les habitants de cette région. Après un très bref sommeil, ils ont fait face à une réalité malheureuse. Plusieurs maisons ont été détruites par le cyclone. « 40% des anciens bâtiments ont été détruits par le cyclone, ainsi que de nombreux établissements scolaires, d’autres infrastructures et des cases d’habitation », rapporte le maire de la commune urbaine d’Ambositra, Elisette Fomendraza Haingo. Le district de Manandriana a été, également, anéanti par ce cyclone. Outre la destruction de nombreuses maisons, le député Fanomezantsoa Andrianjanahary déplore la perte agricole importante. « La culture est détruite à 70% », indique-t-il et rajoute que Manandriana est enclavé. « Un pont qui relie Manandriana à la route nationale 7 s’est affaissé », lance la source. Freddy est passé à proxi­mité de ce district, dans la nuit du mardi au mercredi. Bien qu’il ait diminué d’inten­sité, une fois qu’il ait atterri, il a laissé des dégâts importants. Selon le dernier bilan du Bureau national de la gestion des risques et catastrophes (BNGRC), quatre personnes sont décédées, l’un à Mahanoro, les trois autres à Ambalavao. Seize mille personnes sont sinistrées, dans les régions de Vatovavy, de Fitovinany, d’Atsimo Atsinanana et d’Amoron’i Mania. La plupart de ces victimes se trouvent dans le district de Mananjary, la zone d’impact de Freddy. Ce cyclone est déjà sorti en mer à Morombe, hier à 15 heures. Il poursuit sa route vers l’Ouest, dans le Canal de Mozambique, et ne présente plus de danger pour Madagascar.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter