Accueil » Social » Université de Barikadimy – Une marche noire pour marquer le deuil
Social

Université de Barikadimy – Une marche noire pour marquer le deuil

Les  étudiants  réclament  que  le  responsable  soit traduit  devant  la  justice.

Quelques jours après la mort d’un étudiant par balle lors d’un affrontement entre les forces de l’ordre et des étudiants, une marche solidaire a été effectuée par les étudiants de l’université de Barikadimy en mémoire de leur confrère. Des centaines d’étudiants se sont joints à ce mouvement en revendiquant la justice pour la mort d’un des leurs lors de la manifestation estudiantine du jeudi. En brandissant une banderole où est inscrite « justice pour Johnelly », les étudiants campent sur leur position et réclament justice.

« Nous réclamons que justice soit faite pour celui qui a tiré sur notre ami. La famille est inconsolable. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés », indique un étudiant voulant garder l’anonymat. La marche noire a été ensuite succédée d’une réunion entre les étudiants. Les autres étudiants venant des vingt-deux régions se sont joints à ce mouvement. Au niveau de l’université d’Antananarivo, la journée de deuil a été organisée par les étudiants dans cette université.

« En signe de solidarité envers la famille du victime et avec les étudiants de l’université de Barikadimy, nous organisons cette journée. Par ailleurs, nous sommes en train d’effectuer une réunion entre les présidents des associations des étudiants venant des vingt deux régions. Nous sommes entièrement solidaires par rapport à la mort d’un étudiant de l’université de Barikadimy Toamasina. Nous exigeons l’application de la transparence dans l’enquête », indique le président de l’Association des étudiants la région Sofia. Pour l’instant et par rapport à la revendication des étudiants concernant les bourses d’étude, une enquête a été lancée par le gouvernement.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi