Accueil » Economie » Planification spatiale – Atsimo Andrefana valide Atlas maritime
Economie

Planification spatiale – Atsimo Andrefana valide Atlas maritime

Economie bleue. Pour des choix de développement relatif à la mer, l’Atlas maritime se présente comme un outil indispensable d’aide à la prise de décision. Le recueil de données sur l’espace maritime de la région Atsimo Andrefana a été décortiqué pour être validé par les responsables publics, les opérateurs privés, la société civile et les autorités de la région Atsimo Andrefana. Cette dernière dispose de 196 100 km2 d’espace marin dont 10 691 km2 sont utilisés par les pêcheurs artisanaux et 21 380 km2 réservés à la pêche industrielle. La zone marine s‘étend sur 381 km, de la côte vers le canal de Mozambique et la côte d’Atsimo Andrefana est estimée à 530 km de l on g. Quatorze communes des districts du sud vers le littoral nord, Ampanihy, Toliara 2, Toliara I et Morombe sont touchées directement par l’espace maritime.

Les potentialités abritées dans l’espace marin de la région Atsimo Andrefana sont mises en exergue. Les ressources marines concernent la production naturelle de poissons, crevettes, crabes, poulpes, calmars, requins, baleines, algues et concombres de mer. L’Atlas maritime démontre également la présence importante de récifs coralliens, de mangrove et d’herbiers marins. L’Algoculture intéresse la production de spiruline, la saliculture et l’holothiriculture. Sur le plan touristique, l’atlas souligne des jardins coralliens, des grottes et îlots, des tombeaux ancestraux, des localités d’observation de baleines

« Spécifiquement, des paramètres physiques et environnementaux tels que la topographie sous-marine, le courant marin, les courbes et la dérive littorale, la climatologie, la démographie et les ressources halieutiques, ont figuré parmi les thématiques cartographiques analysées dans l’élaboration de l’Atlas maritime» explique Corinne Rahoeliarisoa, coordinatrice de la Coalition nationale de plaidoyer environnemental (CNPE), co-organisatrice de l’atelier de validation de l’Atlas maritime avec le ministère de l’Aménagement du territoire et des travaux publics et celui de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, qui s’est tenu à Toliara.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi