Accueil » Economie » Mines – Le travail des enfants dans le mica bascule
Economie

Mines – Le travail des enfants dans le mica bascule

Le  ministère  des  Mines  est  descendu  dans  les  mines d’Amboasary  en  2020.

Cinquante-quatre mois pour aboutir à des résultats efficients. Quatre millions cinq cent mille dollars (4, 5 millions de dollars) sont prévus pour éradiquer le travail des enfants dans les mines d’exploitation de mica dans les communes de Ranopiso, Ambatoabo et Tranomaro, dans le district d’Amboasary, région Anosy.

Des familles pauvres n’ayant d’autres possibilités de revenus que d’extraire et de trier le mica dans ces communes, viennent avec ou font travailler leurs enfants dans ces mines, considérées par le ministère de la Population et l’Unicef comme dangereuses.

Ces familles gagnent en moyenne 1000 à 2000 ariary par jour selon les enquêtes du ministère de la Population, alors qu’elles sont éloignées de toutes infrastructures sociales telles que l’eau potable, les CSB encore moins les écoles. Trois ministères, celui de la Population, celui du Travail et celui des Mines, avec des partenaires onusiens, se sont penchés sur la manière de tirer ces enfants, exempts de tout droit, de ce travail. Le ministère du Travail américain soutient ainsi le Pnud et ses partenaires tels que l’Unicef et deux ONG, Terre des hommes et Initiative pour un mica responsable, finance des activités de renforcement de capacité du gouvernement, des entreprises et des communautés.

Code minier

La régulation de la filière mica est également au programme. « Le Pnud soutiendra le renforcement du système de régulation du mica, par la révision des cadres et politiques… De même que le plaidoyer pour l’intégration de la gestion des ressources naturelles dans le Code minier. La sensibilisation des entreprises pour qu’elles fassent preuve de diligence raisonnable dans l’extraction du mica sera effectuée avec toutes les parties prenantes du projet » souligne le Pnud dans un communiqué.

L’Unicef, dans sa mission de protection des droits des enfants, s’occupera du renforcement de capacité des adolescents et incitera l’éducation des enfants. L’organisme encourage également les efforts de protection sociale, dans le renforcement des systèmes communautaires et gouvernementaux de protection de l’enfance. L’accès des adultes à des moyens de subsistance alternatifs, à la santé et à la nutrition des enfants et des ménages, fait partie du projet.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi