Accueil » A la une » Betroka – Des dahalo brûlent neuf personnes
A la une Faits divers

Betroka – Des dahalo brûlent neuf personnes

Le district de Betroka a été le théâtre d’une série d’actes criminels, ces derniers temps.

Une famille composée de neuf personnes de 3 à 25 ans a été brûlée vive par des dahalo, dimanche soir, à Benonoky Betroka. Ses bœufs et moutons sont également morts grillés.

Un fait-divers qui glace le sang. Neuf personnes ont été tuées dans des circonstances horribles, dimanche vers 20 heures, à Benonoky Vohimary. Cette localité isolée appartient à la commune rurale de Mahasoa Est, à soixante kilomètres de Betroka.

Ce soir-là, cinq dahalo équipés de fusils de chasse sont arrivés au village. Ils ont terrorisé les habitants que personne n’a osé sortir. La famille ciblée était aussi restée enfermée chez elle. Elle a gardé ses biens, zébus et moutons dans d’autres pièces de la maison, suite à une série d’attaques armées survenue au cours de ces dernières années, dans le hameau.

« Puisque les dahalo n’ont pas pu facilement faire sortir le bétail, ils ont mis le feu à la maison. Ils ont verrouillé la porte depuis l’extérieur.» raconte notre interlocuteur présent aux constatations.

La scène a duré plusieurs minutes. La famille, enfermée, a été asphyxiée jusqu’à ce que mort s’ensuive. Les neuf corps étaient presque méconnaissables. Les bêtes ont également été carbonisées. Seuls deux bœufs ont échappé au feu après l’effondrement des murs. Les dahalo les ont amenés.

Chasse à l’homme

Avisés des faits, des gendarmes se sont rendus sur les lieux, hier matin, pour dresser le constat avec un médecin. Le fokonolona et les forces de l’ordre dirigées par un officier ont continué le ratissage, dans la journée, pour capturer les criminels. Une véritable opération de chasse à l’homme a été engagée.

Les dernières informations sur l’opération en cours sont attendues. La gendarmerie nationale est saisie de l’enquête sur cette affaire criminelle.

L’insécurité et les actes qui dépassent l’entendement humain montent en puissance dans le district de Betroka. Il y a quelques jours, une voiture transportant la dépouille d’un Britannique a été arrosée de balles sur la route nationale (RN13), au niveau d’Ankarandoha. Quatre principaux suspects ont récemment été envoyés en prison.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi