Ressources Humaines - Lancement du premier logiciel « vita malagasy »


Obsolètes, les outils de gestion des ressources classiques se modernisent. Madagascar suit aussi cette tendance dans le monde du travail. Optimisation des systèmes de gestion du personnel. C’est dans cet ordre que le centre de formation en ressources humaines (CFRH) a mis en place un nouvel outil qui s’adresse aux entreprises locales pour parfaire le service RH de ces derniers. Intitulé Optima RH, l’outil est un logiciel conçu afin de répondre aux besoins spécifiques de chaque société malgache désireuse d’améliorer sa politique de gestion des ressources. « Optima a été pensé et conçu de façon à s’adapter au contexte local. Il est entièrement conforme au code du travail malgache ainsi qu’à la loi de finance en vigueur à Madagascar », annonce Olivia Rakotonarivo, directeur général de CFRH Institute. Pour une entreprise, la réussite d’une stratégie RH dépendra aussi des pratiques, mais également des outils utilisés. Recrutement, gestion du personnel, planning, suivi des performances des collaborateurs, toutes ces tâches ne sauraient être réalisées sans les supports adéquats. L’investissement dans les logiciels et les solutions de gestion des ressources humaines RH présente de nom-breux avantages. Mis à part les coûts moins tangibles, telles que l’efficacité ou la productivité, un bon système RH permettra d’économiser de l’argent réel. Adaptabilité Le repère typique pour le nombre d’employés RH travaillant à temps plein pour une entreprise est de un pour cent employés. Avec l’avènement des logiciels, ce ratio a augmenté à un pour cent quarante employés. Une performance que les concepteurs d’Optima comptent performer. « Pour atteindre cet objectif, nous avons axé nos efforts de conception de manière à ce que tous les professionnels dans le domaine de l’administration et de la gestion des ressources puissent traiter rapidement et efficacement différents thèmes, à l’image de l’état récapitulatif de la paie, les calculs d’heures supplémentaires, les évaluations fiscales, la gestion des dossiers du personnel, les procédures de sanctions, les soldes de tout compte ou encore la Cnaps et l’Ostie », détaille Olivia Rakotonarivo. Bien que les pratiques RH soient un peu les mêmes dans toutes les entreprises, chaque type de structure possède des spécificités qui la différencie des autres. Cela peut concerner sa taille, son fonctionnement, son domaine d’activité où même le pays. La stratégie RH qu’elle a adoptée ou encore le niveau d’intégration des solutions digitales. Suivant ces variations et surtout en fonction des législations du pays, l’adaptabilité du nouveau logiciel a été conçu afin de pouvoir être opérationnel en toutes circonstances. « Selon le pays, les contextes et les conditions de travail diffèrent. Un outil destiné à faciliter la tâche d’un responsable RH en Europe est utilisable à Madagascar. Cependant, l’efficacité de cet outil ne pourra être atteinte à 100% dans la mesure où les législations qui régissent le code du travail dans la Grande île est foncièrement différent de ceux appliqués en Europe. Ce nouveau logiciel apportera peut-être un vent de changement dans ce domaine », s’enthousiasme Haingo Ramaherisoa, responsable recrutement, suivi et insertion professionnelle.  
Plus récente Plus ancienne