Accueil » Politique » SOMMET DE LA FRANCOPHONIE – Madagascar plaide pour une équité numérique
Politique

SOMMET DE LA FRANCOPHONIE – Madagascar plaide pour une équité numérique

Christian Ntsay, Premier ministre, et Louise Mushikiwabo, fraîchement réélue secrétaire générale de l’OIF, posent en photo. 

Le sommet de la Francophonie, qui s’est tenu à Djerba, a pris fin dimanche. Un des points soulignés par Madagascar durant cet événement est l’équité dans l’accès au numérique pour les États membres de l’OIF.

L’équité numérique. C’est sur ce point que Christian Ntsay, Premier ministre, a axé sa prise de parole durant la table ronde portant sur la question du numérique et l’économie digitale, au sommet de la Francophonie, à Djerba, Tunisie, samedi. C’est le locataire de Mahazoarivo qui a conduit la délégation malgache à la grande messe des pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), durant le week-end.

Selon les informations rapportées par la Primature, Christian Ntsay a plaidé pour la réduction des inégalités dans l’accès au numérique, entre les pays membres de l’OIF. Madagascar propose ainsi la mise en place d’une structure qui travaillera pour réduire les coûts de l’accès à internet et aux équipements numériques. Démocratiser l’accès à internet et aux équipements numériques est l’objectif du plaidoyer de Madagascar, porté par le Premier ministre.

Le digital revêt divers enjeux. Il y a l’amélioration de la gouvernance par la dématérialisation des activités et des données publiques. Il permet de fluidifier le commerce et est un secteur porteur pour l’entrepreneuriat. Dans ce sens, justement, la Grande île en appelle à plus de partenariat entre les Etats membres de l’OIF dans le domaine de l’économie digitale et le soutien aux jeunes entrepreneurs.

Réélection

Toujours dans le domaine du numérique et de l’économie digitale, Madagascar propose aussi que l’OIF développe des solutions technologiques pour vulgariser la langue française dans le monde digital, du moins dans les échanges au sein du réseau francophone. Le soutien à l’inscription de l’informatique et à l’usage de la technologie numérique dès l’enseignement primaire figure aussi dans les recommandations de la Grande île, énoncées par le Premier ministre.

Le sommet de l’OIF a pris fin hier. Le rendez-vous s’est conclu par la réélection de Louise Mushikiwabo au poste de secrétaire générale de l’Organisation. S’agissant de la délégation malgache, l’équipe conduite par Christian Ntsay a notamment été composée par le général Richard Rakotonirina, qui assure l’intérim au ministère des Affaires étrangères, Marie Michelle Sahondrarimalala, ministre de l’Education nationale, et Tahina Razafindramalo, ministre du Développement numérique, de la transformation digitale, des postes et des télécommunications.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter