Accueil » A la une » Pénurie d’eau – Atsimondrano et Avaradrano à sec
A la une Social

Pénurie d’eau – Atsimondrano et Avaradrano à sec

Les  bidons  jaunes  attendent  vainement  le  retour  hypothétique  de  l’eau  à  chaque borne  fontaine.

Les habitants d’Atsimondrano haussent le ton. Cela fait plusieurs jours qu’ils sont privés d’eau.

Ravitailler Atsimondrano en eau ! Nos enfants souffrent de maux de ventre! », alerte un père de famille à Ampitatafika, ce weekend.

Les plaintes des victimes de cette pénurie d’eau pullulent sur les réseaux sociaux. Les robinets sont à sec depuis mercredi, selon les témoignages des habitants d’Ampitatafika. « Aucune goutte d’eau n’est sortie du robinet durant la journée. Nous nous sommes réveillés la nuit, en espérant que cela fonctionne la nuit. Mais rien !, fustige un habitant de la commune d’Ampitatafika.

Le quartier d’Iavoloha Amboanjobe est, aussi, touché par cette coupure d’eau, depuis plus de deux jours. « Les bonbonnes sont aussi secs », affirme notre source dans ce quartier.

Les ménages dépensent quelques milliers d’ariary par jour pour se ravitailler en eau. « C’est dans le chef lieu de commune, là où il y a une borne fontaine qui fonctionne, que les habitants se ravitaillent en eau. Ce sont des charrettes qui transportent les bidons vers chaque ménage. Le prix d’un bidon de 20 litres d’eau s’élève à 300-400-500 ariary. », indique le maire d’Ampitatafika, Rado Ramparaoelina.

24h/24

Les ménages n’ont pas le choix, car même les puits sont secs. Dans certains quartiers de la commune d’Ampitatafika, les abonnés de la Jirama doivent se réveiller entre minuit et 3 heures du matin, pour remplir leurs bidons. Dans les quartiers élevés, la coupure d’eau serait de 24 heures sur 24.

Devant les grognes des habitants d’Atsimondrano, le ministère de l’Eau, de l’hygiène et de l’assainissement et les techniciens de la Jirama effectueront une descente à Atsimondrano, ce jour, pour tenter de régler ce problème.

Ce problème d’approvisionnement en eau ne touche pas uniquement Atsimondrano. Les habitants du Nord d’Avaradrano, à savoir, Ilafy, Sabotsy-Namehana, se plaignent depuis plusieurs semaines, voire des mois, d’une coupure d’eau.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter